Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Apr

Balade Bambous

Publié par Bé@  - Catégories :  #Balades

Le weekend dernier, Kikou et moi sommes allées nous reverdir l'esprit dans le temple gardois du bambou : la Bambouseraie d'Anduze. Si la ville d'Anduze est connue pour ses poteries vernissées ou son "Petit train des Cévennes", elle l'est aussi pour ce parc où les célèbres graminées à croissance rapide ont poussé jusqu'à devenir plus grandes que bien des arbres communs, donnant ainsi de véritables forêts où il fait bon se ressourcer en glissant le long de ses 15 hectares dédiés au public.

 

b8

 

Les "troncs" que vous voyez s'appellent des "chaumes". Ils sont formés de plusieurs sections creuses de plus en plus longues à mesure de la poussée. Les séparations s'appellent des "entrenoeuds". Malgré les différentes saisons de par le globe, les bambous fleurissent tous en même temps sur la planète ; certains ont avancé la théorie de "mémoire ADN" pour expliquer ce phénomène unique. Cette floraison a lieu une fois en plusieurs décennies.

 

portique 10

 

Dépaysement assuré dans ce haut lieu de la botanique. Au détour d'une allée bordée de séquoïas centenaires et de bambous aux feuilles frissonnantes, à l'orée du "Vallon du dragon", nous passons sous un TORII. Les toriis sont des portails traditionnels japonais habituellement postés à l'entrée des sanctuaires shintoïstes, délimitant le domaine du profane ou monde physique et celui du sacré ou monde spirituel. Un torii doit toujours être retraversé dans le sens du retour afin de revenir au monde de tous les jours. Si on ne peut revenir sur ses pas, il est fortement conseillé de ne pas le traverser.

 

Outre les bambous et les séquoïas, on y trouve le fameux "Arbre aux Cent Ecus", le ravissant Ginko Biloba dont les feuilles se transforment en or à l'automne, mais aussi des camélias en buissons géants aux fleurs lumineuses :

 

camelias gp

 

On peut y voir aussi, mêlés aux graminées ployant sous le vent, bon nombre de palmiers qui enrichissent la base ou le sommet de ces tableaux végétaux.

 

b et palmes 3

 

Sous la lumière insolente qui nous surprend au détour d'une forêt, des bananiers sortent leurs premières feuilles :

 

bananier1

 

Derrière ces bananiers, nous nous trouvons happés dans un décor laotien, avec ses hutes sur pilotis :

 

hutes trois

 

Ce pourrait être aussi au Cambodge ou ailleurs...

 

hutes fond2

 

Reprenons le chemin du "Vallon du Dragon". Notre première rencontre est animale et aquatique : la carpe koï ou carpe miroir, symbole d'amour et de virilité chez les japonais, de persévérance et de réussite chez les chinois et de sérénité chez nous. L'onde qui la protège y est un diamant d'une pureté limpide.

 

carpes 4

 

Là vivent doucement ces espèces tranquilles. Dans les méandres soyeux d'un ruisseau magique.

 

pont riviere 2

 

Oh, voici un joli magnolia tout en fleurs !

 

magnolia3

 

Notre deuxième rencontre est encore animale : c'est un coq qui se cache derrière les chaumes. Mais que fait-il ici ?

 

coq1

 

Vous l'avez vu ? En fait, il y en a deux. Non loin de là s'ébattent quelques petits cochons noirs... Ce qu'il y a de bien, dans cette bambouseraie, c'est qu'on peut alterner entre les zones de soleil et les zones d'ombre. Lorsque la chaleur commence à vous mordre, hop ! Un petit tour dans l'air vert ! Certains canaux sont vides, comme celui-ci, mais pas tous.

 

palmes et bief

 

Un peu plus loin, nous levons la tête pour prendre la mesure d'une autre dimension.

 

palmes hautes

 

Tout ce vert, ça vous requinque !

 

palmes 2

 

Il va falloir traverser le torii en sens inverse. En réalité, c'en est un autre. Pas grave : il ferme aussi le domaine sacré.

 

portique 4

 

Il se fait tard, pourtant la chaleur nous ceint encore, tempérée par de petites brises qui filent sur nos nuques. Il faut rentrer. Nous passons devant une sphère aérienne, toute de bambou vêtue :

 

 

la boule

 

Pas de spleen en quittant ce lieu car il nous emplit l'âme et les poumons pour longtemps. Il s'est bien imprimé sur nos rétines. Et puis, ce n'est qu'à un peu plus d'une heure de Montpellier, en passant par de charmantes petites routes. Nous y reviendrons.

 

Commenter cet article

Pyrausta 26/04/2013 12:21


J'y suis allée il y a de nombreuses années et c'est avec plaisir que je revois ces photos..Un endroit quelque part dnas le monde, depaysement sans bouger reellement.

dany sailly 25/04/2013 09:32


encore un week-end pourri d'aprés la météo!!!!  notre pique -nique tombe à l'eau   bises


 



eglantine 24/04/2013 23:44


"Plus grand est le bambou ,plus bas il s'incline"Très belles photos Béa! @bientôt sur un autre article Amitiés!

dany sailly 23/04/2013 20:49


je suis revenue pour faire voir ton billet à une amie  bonne soirée bises

Tyea 22/04/2013 17:16


bonjour béa ! décidément, je découvre plein de choses grâce à ton blog... :-)

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.