Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Mar

Ces molécules qu'on nous balance

Publié par Bé@  - Catégories :  #Santé

gelules-bicolores.jpg

Ca va pas très fort, chez Monsieur Médicament. Aux news : le député Bernard Debré et son ami Philippe Even, qui préside l'Institut Necker à Paris, ont remis hier à notre Président le rapport qui avait été lancé après la "crise" du Mediator". Les experts sanitaires sont pointés du doigt : « Leur niveau moyen est médiocre et il n'est pas à la hauteur de la mission confiée , à savoir l'évaluation de la toxicité des médicaments que prennent 65 millions de Français ». Les rédacteurs du rapport proposent que les 3000 experts actuels soient remplacés par une vingtaine de spécialistes détachés temporairement des universités. Le rapport n'y va pas de main morte et MM. Debré et Even préconisent rien de moins qu'une complète refonte de notre système de surveillance de la santé, en séparant l'Agence du médicament, l'AFSSAPS, en deux entités : l'une chargée de l'évaluation thérapeutique des médicaments avant leur AMM (autorisation de mise sur le marché), et l'autre responsable de la surveillance, cette fameuse pharmacovigilance, afin de faire remonter plus vite les alertes. Il faut dire, chose étrange, que cette dernière est encore chapeautée par la première !! Comprenne qui peut...

des-des.jpg

A noter : il y a quelques jours, le Directeur de l'AFSSAPS a été remplacé. Mais nos auteurs estiment que ceci ne sera pas suffisant et on les comprend. On a rarement vu qu'un simple changement d'une pièce dans un jeu en change toute la donne, surtout si les règles restent les mêmes.  Il n'y a qu'à voir ce qui se passe bien souvent avec les remaniements ministériels...

Après l'affaire de la thalidomide, celle du talc morange, le scandale des vaccins contre l'hépatite, celui du sang contaminé, celui du plomb dans les peintures, des additifs et colorants alimentaires, celui de derriere la vitrel'amiante, de Tchernobyl, celui du veau aux hormones, de la vache folle ou de la grippe aviaire ou porcine, celui des pesticides, celui de l'aspartame ou du bisphénol A, celui du Mediator et de l'Isoméride (500 nouvelles plaintes de victimes vont être déposées de manière groupée), du Vioxx, après le retrait du méthaqualone, sans parler de tous ces médicaments qui ont mis des années à être retirés du marché après avoir fait bien des morts, après la publication de 77 médicaments sous surveillance renforcée (dont 1 que prend un de mes enfants, qui depuis a perdu 10 kg et a souvent mal à la tête), après tous ces scandales, dis-je, que je ne peux tous citer tellement la hotte est pleine à craquer, ont peut être en droit de penser que quelque chose ne tourne pas rond. Il n'est qu'à voir le mal que se sont donnés, voire se donnent encore, de nombreux lobbies pour discréditer les thèses alarmantes (qui au final avaient raison). D'aucuns ont même remplacé le terme d'alarmant (celui qui alarme) par celui d'"alarmiste" (qui se plaît à répandre des bruits alarmants), terme utilisé sur un ton fort dédaigneux au demeurant. Beaucoup de détracteurs de la simple prudence se basent sur des études datant du... XVIe siècle pour étayer leur théorie du danger mesuré (Paracelse - principes de doses - cf. l'émission d'Arte sur les pesticides de mardi dernier par Marie-Monique Robin, qui avait fait le reportage "Le monde selon Monsanto").

Un élément commun à toutes ces affaires : l'enjeu économique. On se rend bien compte, même si on n'a "pas fait l'ENA", que des affaires ont été étouffées suite à des considérations autres que sanitaires.

Or, que ce passe-t-il aujourd'hui ? Eh bien les français en ont assez et la goutte qui a fait déborder le vase est arrivée. Parfois même la cocote a explosé (voir ce qui se passe à Fukushima).

Finalement, les hauts responsables ouvrent un tantinet les yeux sur leur responsabilité. En vérité, je vous le dis, cette année est porteuse de bien des promesses. A nous de tout faire, d'agir, notamment en écrivant à nos responsables locaux estethoscope.jpgt régionaux afin de mettre en branle le mouvement vers la vérité et la transparence qui nous apportera à tous, élus inclus, un bien-être sanitaire et social qui permettra de vivre un peu plus tranquilles et surtout en meilleure santé. Eviter les décès : voici déjà un beau programme.

Pendant que j'écris, Dominique Maraninchi, le nouveau patron de l'AFSSAPS doit agir. Dans un premier temps, opinion oblige, il va mettre aux oubliettes deux femmes en charge, l'une du département de pharmacovigilance, Carmen Kreft-Jaïs, et l'autre du département Surveillance des risques et usages du médicament, Anne Castot. Mais M. Maraninchi souhaite laisser en place le chef de ces deux dernières, ainsi que les "experts" en charge des AMM, ceux-là même qui ont peiné plus de 30 ans à supprimer la commercialisation du Mediator (Soit dit en passant, les autorités sanitaires belges, elles, avaient refusé sa mise sur le marché en 1977 déjà). Certains scientifiques de l'AFSSAPS avouent avoir identifié, dès 1990 -13 ans après les belges, donc- les effets néfastes du Mediator. Si ce médicament avait été classé comme pouvant mener à l'anorexie, il aurait été retiré du marché à ce moment, disent-ils. 

En attendant, dans le concret, qui va faire quoi ? Et surtout COMMENT ? Combien de temps faudra-t-il attendre pour voir certains médicaments hautement toxiques être rayés de la vente ? Combien de morts encore ? Ou combien d'êtres abîmés à vie ? Et y a-t-il vraiment une volonté de s'ouvrir à des traitements alternatifs valables (mais moins "rentables") ? Restons vigilants.

Pour l'instant, nul ne sait ce qu'il adviendra de la trentaine de centres régionaux de pharmacovigilance. Certains pensent les éradiquer. S'ils ne servent à rien, après tout...Allez, détendez-vous. Vous prendrez bien un petit verre d'au fraîche ? Ca ne peut pas faire de mal... Mais attention tout de même aux traces d'antibiotiques, d'hormones, pesticides, nitrates, etc.   passées dans les réseaux d'eau potable. Mieux vaut la prendre en bouteille, peut-être. Mais là, attention à ce que le plastique ne soit pas à base de bisphénol A ! Ah !

P.S. : Si ça se trouve, le rapport d'Alexandre Debré et Philippe Even servira également un but économique non avoué : évincer des médicaments qui ont plus de 10 ans (et donc passés dans le domaine public et ainsi moins "rentables") pour les remplacer par des équivalents "améliorés" tout neufs et donc sans générique. Qui sait ?

docteur-heureuse.jpg IMPORTANT - DERNIERE MINUTE :

Une amie vient de m'envoyer un mail avec le lien suivant :

http://www.defensemedecinenaturelle.eu/

Vous pouvez y signer la pétition contre la Directive Européenne qui veut, le 30 avril prochain, faire disparaître la plupart des plantes médicinales et ce afin de sécuriser les profits pharmaceutiques, en nous obligeant à avoir recours à la médecine officielle en place, celle de notre Industrie Pharmaceutique, qui veut couper toute alternative possible. Il y a à cet instant 60.421 signatures. Il en faut plus, beaucoup plus, alors n'hésitez pas. Après, il sera trop tard pour revenir en arrière.

Commenter cet article

labaronne 18/03/2011 18:23



excellente ta réponse Béa,  encore un rire con devant l'écran !!! merci et bon w.e. gros poutous et continuons à po si ti ver



Bé@ 20/03/2011 12:15



Réponse ? Réponse ? Tu as dit réponse ?


Profite bien du jour présent (carpe diem donc).


Biz



labaronne 17/03/2011 21:17



la pétition jy vais, je signe les yeux fermés, quant au reste je zappe, marre de se faire peur, de toute façon on ne mourra pas en bonne santé, ça suffit, j'ai envie de vivre sans la trouille -
bisous Béa bonne soirée



Bé@ 18/03/2011 13:10



Je connais ton point de vue sur la question et je sais que ton quotidien est déjà difficile; pas besoin de t'enfoncer un clou sur la tête. Il y a des fois où, pour se préserver, mieux vaut éviter
ce qui va dans le sens négatif. Ton zapping te sauve d'un excès de morosité. Pour ma part,  je connais une partie des méfaits de certaines molécules et ça ne m'empêche pas de vivre; je
ne suis pas complètement parano. Il faut garder son sens critique dans les deux sens aussi. La lucidité n'est pas forcément gage d'humeur noire. Bonne journée.


PS : la trouille des aliments, celle des boissons, celle des médicaments, celle de l'air, celle des cosmétiques et celle de tout le reste, compte bien : ça fait 6 trouilles
!!



mounic 17/03/2011 21:11



http://www.defensemedecinenaturelle.eu/ on
vient de me laisser ce lien, l'europe contre les plantes médicinales! je n'ai pas encore pris le temps d'aller voir...bisous



Bé@ 18/03/2011 13:02



Ah, tiens ! Mais c'est le même qu'en bas de l'article ! C'est bien; ça prouve que ça circule, au moins. Et c'est le seul moyen de contrer une directive qui sembe baillonner les praticiens
naturopates, de médecine chinoise ou alter par le biais de compliance à des obligations impossibles à tenir pour qui n'est pas industriel. Je cherche, pour ma part, la Directive elle-même, mais
je ne l'ai pas encore trouvée. Ceci étant, il y a sûrement du bon aussi dedans...ne voyons pas tout en noir. Bises



isdael 17/03/2011 20:37



Tu prêches une convaincue  il y a un mois je prends un nouveau traitement et badaboum je fais une allérgie à une molécule du fameux médicament hospitalisée pour empoisonnement 
super !!!! depuis je me remets difficilement  crois mois LA PETITION JE VAIS SIGNER A DEUX MAINS



Bé@ 18/03/2011 12:58



Ce que tu m'écris ne me surprend guère. J'en connais des histoires comme la tienne et d'autres pas bien plus reliusantes. Si je ne suis pas indiscrète, quelle est donc cette molécule qui t'a
empoisonnée ? J'espère que tu transmettras le lien à tes amis pour qu'ils signent aussi; il ne reste que quelques jours et après fini. Bises.


PS : j'espère que tu n'as plus d'effets gênants.



mounic 17/03/2011 18:59



oui, j'ai reçu ce lien aussi! il serait temps que ça bouge, t'as raison!!!!bisous



Bé@ 17/03/2011 19:17



Ah ! J'espère qu'on sera nombreux à lever la tête hors de l'eau. Il ne faut pas se laisser endormir par les marchands de pilulles. Bougeons.



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.