Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jun

Ces trucs qui piquent

Publié par Bé@  - Catégories :  #cuisine

Merci, Cathy. C'est toi qui m'a donné l'idée de ce billet avec ton com sur les méduses où tu écris que tu n'en mangerais pas.

Les méduses ne sont pas les seuls "trucs qui piquent" mangeables. Voici un petit recensement maison.

D'abord, LA MEDUSE, puisqu'on en parle. Les Thaïlandais la consomment en salade. Je n'ai jamais goûté, mais si l'occasion se présente, je n'y manquerai pas. L'ancrage sur la recette est souligné (voir le bas de l'article sur les Pirates de la Méduse).

Pour rester dans le domaine marin, je vous rappellerai, par exemple, LES OURSINS. On ne peut pas dire qu'ils ne piquent pas. Mon père en savait quelque chose, lui qui en attrappait régulièrement des épines sur la plante des pieds. Pas facile à enlever, mais ma mère s'acquitait très bien de la tâche, en général à bord d'un voilier. Quant à moi, je suis une spécialiste pour les ouvrir... et les déguster. Trop bon ! Mon grand-père était un chef pour trouver les bons coins. Normal, pour un pêcheur, peut-être.

Photo : http:///www.iodde.org/ recette des oursins à la crème.

Sous l'eau encore, à part le poisson électrique, nous avons ces très urticantes ANEMONES DE MER. Vous savez quoi ? Mon père -encore lui- un jour en Bretagne chez des amis a décidé de nous les faire goûter. Il avait, disait-il, trouvé une recette de beignets. Tête des copains ! On a été les ramasser à marée basse. Pas beaucoup d'amateurs, donc belle "cueillette". Puis rincés, essorés et passés dans la pâte à beignets avant de les frire à la poelle. Une drôle de tête, mais un vrai délice.

Photo : http://www.reef-guardian.com/modules.php?name=News&file=print&sid=1067

Passons au domaine terrestre, où les piquants non plus ne manquent pas.

Les ORTIES, vous avez déjà goûté ? Moi oui. Ma nièce Elisa m'en a fait goûté une feuille fraîche après m'avoir appris à bien la plier. Et ça ne pique pas. Pas plus qu'une fois cuite. Pour la soupe, il suffit de faire cuire quelques pommes-de-terres et oignons (ail facultatif) dans une marmite avec de l'eau salée et d'y ajouter deux bonnes poignées d'orties sans la tige en fin de cuisson. Ca rappelle un peu l'oseille, en fin de compte. Certains y ajoutent des poireaux, voire des carottes, navets et même une pomme sans la peau.

 

Photo : http://www.certiferme.com/blog/blog-492-17.html

Peu d'entre vous ont déjà goûté des FIGUES DE BARBARIE. Le fruit en soi n'a rien d'extraordinaire, mais c'est son aspect qui étonne. Ces petits boutons emplis de piquants sortent des cactus que l'on appelle "raquettes" ou "oreilles de Mickey". Leurs fleurs sont lumineuses. Un jour où je me promenai sur les collines désertes de Naxos, une île grecque, j'ai croisé un paysan adorable qui m'a montré ses coins préférés; il devait être pâtre, je n'ai pas compris ce qu'il disait car je ne comprends pas le Grec. Cet homme aux traits ridés et aux mains caleuses s'est approché d'un cactus, a pris de pleine main une figue de barbarie, l'a pelée avec son canif et me l'a tendue. Point de barbarie dans ses gestes, mais un amour et une fierté infinies de la nature. C'est l'un des plus beaux cadeaux que l'on m'ait offert.

Photo : http://www.supertoinette.com/fiche-cuisine/402/figue-de-barbarie.html 

Restons dans les cactus. L'AGAVE est une source de bienfaits. Certes ses pointes sont très piquantes et leur blessure désagréable, mais elle est utilisée pour fabriquer notamment la Tequila. On en extrait également le suc pour fabriquer un sirop très apprécié.

Photo : http://www.plusbellematerre.com/article-4135-l-agave-base-de-la-tequila-un-nouvel-agrocarburant.html

Ces fruits de mers et ces plantes ne piquent pas dans la bouche. Vous le savez, le piment qui lui nous secoue les papilles diaboliquement, ne pique pas tant qu'on ne fait que le toucher légèrement. Eviter de toucher vos yeux tout de même. La nature est amusante, non ? Au fait, ça me fait penser à un vieux grimoire de recettes "magiques", un manuscrit parcheminé du XVe siècle que nous avions à la maison et qui contenait deux pages sur un remède contre la pilosité non souhaitée -sur les jambes des femmes, par exemple. Il s'agissait de frotter des piments sur la peau ! N'essayez surtout pas, vous risqueriez de bien laides cicatrices.

Ce billet est sommaire, mais j'y reviendrai sans doute ajouter ceci et cela. Vous avez certainement des recettes sympas; n'hésitez pas à nous les faire partager.

Commenter cet article

virjaja 15/06/2011 16:34



je n'aurais jamais pensé qu'on pouvait manger une anémone de mer.... les oursins, je n'ai jamais gouté, mais les orties, j'en fait de grosses quiches!!!



Labaronne 12/06/2011 18:42



tchumbo c du pied noir d'oranie (racines espagnoles) quand aux oursins ce serait avec plaisir, mais Béa on est bien loi de la grande bleue pour ça, et ils sont si fragiles qu'ils ne voyagent pas
jusqu'ici.bizzz ensoleillées



Bé@ 13/06/2011 11:24



C'est vrai qu'ils sont fragiles, mais comment se fait-ce qu'on en vend sur les étals parisiens ?


Biz et chant des cigales qui ont commencé hier leur fanfare. Enfin, c'est plutôt un solo car je n'en ai entendu qu'une. Précoce, en tout cas; d'habitude, c'est plutôt en juillet.



mounic 12/06/2011 16:41



ça va mieux! avec les antibios...Mais ton agave, j'en ai dans mon jardin, au grand dam de ma fille qui dit c'est dangereux! mais j'appelle ça un cactus! je ne me complique pas la vie! pour les
figues de barbarie, pas de gants! je plante un bâton et je pèle au couteau sur un rocher! on n'est pas trop civilisé ici!!!!!!!!!!!bisous


 



Bé@ 13/06/2011 11:22



Elle a raison, ton Estelle, c'est dangereux; les feuilles grasses contiennent du venin. Par quel miracle peut-on en tirer une essence au pouvoir sucrant ? C'est pour moi un mystère. Sans doute le
sujet d'un prochain billet... L'idée du bâton, je retiens pour le cas où je croiserais de ces fruits bien protégés. Hélas j 'oublie souvent mon opinel lorsque je me promène. J'ai tort.


Bonne fête de la Pentecôte.



mamiekeke 11/06/2011 23:13



 


ha ha ha merci pour tes recettes piquantes , si jamais j' ai


quelques problèmes en les mangeant je t 'envoi mon avocat ha ha ha .


 


Bisous , sois tranquille j' ai mon masseur privé , mon cricri d' amour.


RENEE (mamiekéké).



Bé@ 12/06/2011 16:11



Non, non, Renée, pas d'avocat pour moi. Merci. Je les aime beaucoup... à la vinaigrette seulement. Bravo à Cricri. Il sait tout faire cet homme là. Tu le vaux bien.


Bisous



mounic 11/06/2011 21:18



oh! cet oursin, qui me dit: mange moi!!!!c'est certainement la chose que j'aime manger le plus volontiers! un délice!!!!!!!!!!!et ma fille ,qui en raffole aussi, va souvent en pécher...La figue
de Barbarie, nous en avons ici, et enfant,je m'en régalais! mais je les pelais moi, si je voulais!  N'a pas rencontré de pâtre Grec, mémé!!!Pour l'agave, alors que je "sucre" mon thé avec du
sirop de cette plante, je ne la connaissais pas! merci! en plus, elle est jolie! Mon voisin fait de délicieux biscuits à l'ortie...les méduses, je te les laisse! je file au lit, avec une belle
rage de dents! bisous mémé



Bé@ 12/06/2011 16:09



Comme moi. Je craque complètement. J'espère que tu prends des gants pour peler les figues de Barbarie. L'agave que je montre est particulière; elle ne sont pas toutes identiques. Celles de chez
nous, tu les connais forcément :


 C'est elle qui fait de si belles et
hautes fleurs.


Gros bisous. J'espère que tes dents ne te font plus souffrir. Pas de bol un week-end comme ça.



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.