Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Aug

Claude Nicolas Ledoux

Publié par Bé@  - Catégories :  #Arts

Avant que mon frère Gilles ne m'en parle, j'ignorais complètement qui était Claude Nicolas Ledoux. A présent, je suis en mesure de vous éclairer un peu. C'est en visitant la Saline royale d'Arc-et-Sénans, dans le Doubs (Ledoux / le Doubs !!), que Gilles a pu aborder un pan de l'histoire locale ainsi que la biographie de cet étonnant personnage qui conçut au XVIIIe siècle la Manufacture royale, classée au patrimoine mondial par l'UNESCO en 1982.

 

Né en 1736 (décédé en 1806), C.N. Ledoux apprit le dessin de sa mère et de sa marraine puis fut l'élève de l'architecte Jacques-François Blondel, en même temps qu'il travaillait comme que graveur afin de payer ses études. Sa première commande fut pour la création des décors du grand Café (militaire) Godeau, à Paris. Il travailla ensuite pour des membres de l'aristocratie, dont "la" du Barry. En 1773, il est nommé à l'Académie d'architecture et devient architecte royal. C'est ainsi qu'il fait les plans de la Saline royale d'Arc-et-Sénans, qui sera construite de 1783 à 1798 (an VII). Ledoux est le contemporain d'Etienne-Louis Boulée (1728-1799), qui lui aussi a suivi des cours chez Blondel et dont la réputation est restée dans nos mémoires.

 

 

saline royale Saline royale d'Arc-et-Senans - C.N. Ledoux - 1774

 

projet-boulee-sepia.jpg

Projet pour l'Eglise de la Madeleine, Paris - E.L. Boulée - 1781

 

Blondel, le professeur de Ledoux et de Boulée, était un fervent amateur des styles italiens classiques tels Vitruve, Palladio, Scamozzi, Vignole, Serlio ou encore Alberti. Andrea Palladio inspira également, à n'en pas douter, les deux grands élèves de Blondel.

 

palladio-rotonde.jpg

 Palladio - Villa Almerico Capra - La Rotonde - 1566

 

palladio-temple-bramente.jpg

 Palladio - Tempieto di Bramente - 1502

 

En 1784, Claude Nicolas Ledoux dirige la construction de nouveaux bâtiments du mur des fermiers généraux pour la ville de Paris afin d'en faciliter l'entrée. Cette enceinte douanière, connue sous le nom de "Propylées" de Paris, qui devait permettre une amélioration de la perception de l'impôt sur les marchandises entrant dans la capitale, coûta quelques 25 millions de francs à l'Etat. Sa construction dut être arrêtée en 1787, le Conseil royal des finances jugeant les travaux trop coûteux à un moment où le Trésor était accablé par une très lourde charge financière. Il resta donc une ancienne partie du mur de Paris fait de vielles clôtures de planches, qui contrastaient avec les élégants Propylées néo-grecs voulus par Ledoux et dont l'esthétique était jugée outrancière -bling-bling, dirions-nous aujourd'hui peut-être-  par les Parisiens qui commençaient à souffrir de la faim et de l'abus de taxes.

 

En 1789, Ledoux, qui représentait pour les révolutionnaires le symbole de la noblesse et de la tyranie fiscale, fut emprisonné. Quatre ans plus tard, il est relâché mais reste en disgrâce. Les travaux des "Propylées" de l'enceinte parisienne reprirent, l'Assemblée constituante ayant supprimé les octrois.

 

Architecte des Lumières, Ledoux avait foi dans les progrès de l'humanité. Il avait imaginé une cité nouvelle à Chaux, mais son projet fut refusé par Turgot alors contrôleur des finances de Louis XVI. Turgot était partisan d'économies drastiques au sein des divers ministères. Quelques années tard, la famille Moutesquiou-Gezensac commanda à Ledoux des croquis de cette cité nouvelle, cette fois-ci à Mauperthuis. Ce projet resta au stade d'utopie mais influença bien des architectes par la suite. 

 

Ledoux a-t-il été influencé par les travaux de Boulée lorsqu'il imagina sa Maison des Gardes Agricoles ou était-ce l'inverse ?

 

gardes-agri-ledoux.jpg

 Projet de Maison des Gardes Agricoles - Mauperthuis - C.N. Ledoux - 1780 ?

 

cenotaphe-boulee.jpg

Projet de Cénotaphe à Isaac Newton- E.-Louis Boulée - env. 1784

 

 

Ces projets de sphères du XVIIIe siècle n'ont pas cessé d'inspirer des générations d'architectes jusqu'à aujourd'hui. Nous retrouvons, non plus au stade de projet, cette fois-ci, des géodes, forme la plus aboutie d'une architecture jugée d'avant-garde.

  geode-projet.jpg

La Géode de la Villette - Paris - Adrien Fainsilber et Gérard Chamayou - 1985

 

geode-monnet.jpg

  Lycée Claude Monnet - Montpellier - François Fontès - 1990

 

geode-solido.jpg

Solido - Futuroscope de Poitiers - 1993 - Denis Laming

 

 

Commenter cet article

Vincenzo 11/08/2013 23:34


Salut


 


c'est très futuriste en effte.


Cel me fait penser au double escalier à vis de Chambord.


 


 


Amicalement Votre  Vincenzo

biker06 08/08/2013 11:46


Non pas bon ! Echo, radio, et test sécu....


Je vais sans doute passer une colo bientot, j'en serai plus ! je reviens de la prise de sang...


bizz


pat

Bé@ 09/08/2013 12:07


Bouh ! J'espère que ce n'est rien de grave ni d'ennuyeux. Gros bisous


biker06 08/08/2013 10:08


Coucou bea


Petit passage rapide pour te dire bonjour, car je vais partir pour la journée ... beaucoup de RDV aujourd'hui (examens)


bizz


pat

patriarch 08/08/2013 06:56


Je crois en avoir parler lors du timbre sur la saline... Bonne journée avec bises

Bé@ 10/08/2013 10:36


Je vais regarder, alors.


Corinne 07/08/2013 22:47


Hello Bé@, encore un billet qui me rend moins ignare, c'est assez étonnant de voir la ressemblance entre la Géode et l'utopie de Ledoux ! En juin lorsque je suis allée à Paris, une nouvelle fois
je suis restée émerveillée par l'église de la Madeleine, je la trouve sublime. Je t'embrasse, vais me coucher, demain je vais chez un Médium, je ne sais à quelle sauce je serai mangée, mais j'en
ai éprouvé le besoin...


Bizh

Bé@ 09/08/2013 12:06


Après coup, je me demande si ce type d'article intéresse vraiment les internautes. Heureusement que tu es là. J'essaierai de faire moins didactique la prochaine fois. Poutous. Tu me (nous)
raconteras le médium ?


Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.