Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Mar

Danse pas avec la Chine

Publié par Bé@  - Catégories :  #à lire - à voir

 

Après avoir présenté les bons côtés de la Chine, je mets aujourd'hui en avant un titre que j'ai eu entre les mains et qui n'a rien du roman. C'est un pamphlet qui répond à une situation réelle et c'est écrit par un homme qui a vécu dans un de ces "goulags" chinois.

 

Danse pas avec la Chine

19 ans de goulag chinois

Harry Wu

Editions Indigene

Montpellier

 

danse-pas-chine001.jpg

 

Né en 1937 dans une famille catholique de Shangai, Harry Wu, à 23 ans, est jugé "'réactionnaire" et envoyé dans les camps, où il restera 19 ans. Réfugié aux Etats-Unis en 1992, il est retourné plusieur fois clandestinement en Chine et s'est fixé un but : faire figurer le mot "laogai", au même titre que le goulag, dans tous les dictionnaires du monde.

 

Extrait du 4e de couverture : "Hitler avait besoin de l'Holocauste, Staline du goulag, Mao et ses successeurs, eux, du laogai, terme qui signifie "réformer par le travail". Une chaîne de 1.150 camps politiques, terrifiants, par où sont déjà passés 50 millions de chinois.

 

"A propos de l'usage des corps et des organes des condamnés criminels, une circulaire de la Cour suprême du Peuple, précise comment on peut procéder à des prélèvements d'organes sur les détenus de ces camps au profit de hiérarques du parti ou de receveurs étrangers. Commerce légal et juteux. Mais le llaogai est aussi la clef de voûte de toute une éconmie qui exporte vers l'Occident sa production, du thé au canard laqué, des fraiseues au télphone à touches digitales.

 

"Harry Wu, ce Soljenitsyne chinois, révèle l'extraordinaire logique du plus coriace des régimes communistes : la politiqu ed'ouverture commerciale doit faire oublier aux dirigeants occidentaux le laogai et son rôle crucial, atténuer les pressions intérieures - le mouvement traditionnel Falun gong et ses millions d'adeptes en étant l'expression la plus vive ; et permettre à la Chine de se doter d'une force nucléaire capable de défier le monde.

 

"Non, on ne danse pas avec cette Chine-là !" (Sylvie Crossman et Jean- Pierre Barou.

 

Que dire de plus ? Je pense que si cela vous interpelle, le mieux c'est encore de le lire.

 

Commenter cet article

mounic 23/03/2012 13:29


ça me gèle.que d'opprimés en ce bas monde.merci de faire connaître cet auteur courageux et son bouquin.gros bisous mémé

Bé@ 25/03/2012 11:55



Courageux, c'est le mot. Du courage, il en faut pour affronter les dirigeants les plus puissants de la planète !



dany 22/03/2012 16:46


je pensai à ta derniére phrase ,c'est ce que je vais faire  !!!!!!!!!!!!!!

Bé@ 25/03/2012 11:56



Ton hamster triste est adorable, mais il devrait enlever son ciré car maintenant il fait un temps presque estival. Et chez toi ?
Bon dimanche !



patriarch 22/03/2012 06:44


Oui et tous les pays occidentaux se taisent face "au banquier" du monde....Bises

Bé@ 25/03/2012 11:59



"Banquier du monde", c'est bien ça. Difficile de s'opposer aux financiers les plus puissants. D'ailleurs, la plupart des hommes et femmes politiques du monde font le dos rond ou se bouchent les
oreilles afin de profiter de la manne orientale.



ZAZA 21/03/2012 19:52


Merci de nous conseiller ma béa, ce livre à 'ai passionant. Merci. Bises et bonne soirée . ZAZA EKLABLOG

Bé@ 25/03/2012 12:02



Oui, il l'est. Il n'est pas bien gros mais le contenu est "dense" !



biker06 21/03/2012 19:42


Hello Bea


Si , je n'ai rien contre le peuple chinois, je n'en dirais pas autant de son gouvernement .....


bisous


pat

Bé@ 25/03/2012 12:04



Il y a, effectivement, beaucoup à en dire et ce livre, bien que guère épais (guerre et paix) en dit en bon morceau. "Danse..." est très... dense !



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.