Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 May

French Cannes-Kahn

Publié par Bé@  - Catégories :  #Divers

Sous ce titre accrocheur, un article bien modeste, qui se propose de remonter les pendules jusqu'à des événements bien gênants pour les stars du show biz ou de la politique qui en ont été les auteurs ou les victimes. Des événements qui font pendant, en quelque sorte, aux griefs énnoncés contre la star mondiale du FMI.

 

2011 : Woody Allen remonte triomphalement les marches du Festival à Cannes : son dernier film "Midnight in Paris", dans lequel figure furtivement l'épouse de notre Président, est présenté à l'ouverture. En 1992, sa compagne Mia Farrow découvre des photos qu'il avait prises de leur fille adoptive totalement dénudée. Durant la bataille judiciaire qui l'opposa à son ancienne compagne, cette dernière l'accusa également d'avoir sexuellement abusé une fille de 7 ans. Le Juge conclut que cette dernière accusation était peu concluante, mais présenta la conduite du réalisateur envers sa fille adoptive comme "innapropriée".

2010 : en janvier, Jamel Debouze monte les marches de la prison de Fleury-Mérogis. Non, il n'était accusé de rien du tout; il était venu présenter le film "Angel-A"  de Luc Besson au Festival du Film de la prison la plus grande d'Europe.

2009 : Michael Jackson devait passer à Cannes pour le Festival, au mois de mai. Des problèmes de santé le retiennent et il s'éteint à L.A. fin juin. Une étoile qui s'est ternie lors de l'accusation d'actes pédophiles sur un jeune garçon. Le système américain moyennement égalitaire de caution lui avait permis d'être "libéré" et ses avocats ont réussi à trouver un accord financier avec l'accusation.

2009 encore : Notre propre (hum) Ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, est montré du doigt pour sa participation, dans le passé, au "tourisme sexuel", qu'il aurait mis lui-même en scène dans un ouvrage autobiographique. Le Président, qui a lu son livre en juin, a déclaré que la vie privée des personnes publiques n'était pas matière à discussion.

2007 : Khaled, qui a envouté son auditoire en chantant "Aïcha", mais qui n'a jamais monté les marches du "Bunker", quitte la France pour vivre au Luxembourg, fuyant les accusations de violences conjugales. D'après Wikipédia, sa femme se serait élevée contre ces accusations.

 

Roman Polanski in 1979

2002 : Roman Polanski fait l'ascension par la face nord de l'escalier du Palais des Festivals. Il y recevra la Palme d'Or pour "Le pianiste". Il y avait déjà reçu la Palme pour "Le locataire" en 1976. Entre les deux, en 78, il fut accusé aux Etats-Unis, de viol sur mineure. Il avait fui le pays et n'y a plus remis les pieds, s'installant en Suisse pour échapper à la Justice, selon la rumeur. Cela ne l'empêche pas de continuer brillamment sa carrière en France. Il est notamment élu membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France en 98. 

1974 : Serge Gainsbourg monte sans tituber les marches du Palais des Festivals avec Jane. Le 6 octobre 2010, Constance Meyer livre les détails de sa relations avec l'idole alors qu'elle n'avait encore que 16 ans. Gainsbourg a toujours encensé le livre de Nabokov "Lolita", dans lequel une collégienne de 12 ans entretien une relation amoureuse avec un adulte pervers. Le seul livre publié par Gainsbourg est d'ailleurs un hommage à Nabokov; il y présente un Evgueni Sokolov couchant avec une petite fille sourde et muette. Pas d'accusation publique de ses moeurs spéciales hormis les critiques de la chanson "Lemon in zest" qui pointe ce qui est ressenti comme un hymne à la fois à l'inceste et à la pédophilie. Ou juste une réaction outrée de Whitney Houston lorsqu'il lui dira, dans des vapeurs d'alcool, des mots très crus sur le plateau de l'émission de Drucker.

Portrait d'Errol Flynn. Collection Christophe L.

1950 : en octobre, Errol Flynn, l'élégant capitaine du grand écran, est accusé de rapports libidineux avec une jeune actrice de 17 ans. Il est acquité par le Tribunal monégasque.

 

Tout ceci n'est, bien sûr, qu'un petit extrait du pêle-mêle où l'on pourrait faire entrer bien des vedettes du spectacle et du monde de la finance et/ou de la politique. Juste pour montrer que parfois le scandale s'éteint ou est oublié, pardonné, voire nié. Surtout lorsqu'il s'agit de personnages chouchoux des affiches. Comment savoir lequel d'entre eux est basé sur des faits réels ? Nous garderons probablement longtemps l'ombre d'un doute...

 

Commenter cet article

Armide + Pistol 24/05/2011 18:02



Tu dis : "Je ne saivais pas que tu avais travaillé avec des jeunes
femmes en difficulté"



Bé@ 29/05/2011 10:17



Eh oui, là, ce n'est pas le clavier qui dérape mais mais doigts. Ou alors mes yeux. OB est un pays fait de dérapages.



JACQUELINE/Mina 24/05/2011 14:11



Voilà...je viens à toi puisque nous n'avons pas encore éclairci le mystère de ton mail!!!


Tu as parfaitement raison de souligner cette "débauche" d'hommes célèbres!! Malheureusement il y aura toujours des femmes victimes et sans savoir si DSK est coupable ou non,,,on peut dire que la
justice américaine fait son boulot...un peu musclé...mais bon!! Tout le monde est au même niveau!!!


Ton blog est fort intéressant!! Ton mail m'a donné une raison de te connaitre!!


A bientot!!!



Bé@ 24/05/2011 18:02



Ah oui : c'est comme Lagardère ! (Si tu ne viens pas à Lagardère...) La liste que j'ai donnée n'est qu'un pâle extrait d'une liste bien plus longue. Et je passe sous silence la broyeuse politique
qui a pu évaporer une Marylin ou éradiquer quelques menus empêcheurs de tourner en rond... Tout le monde au même niveau ? Cellule privée, liberté à prix d'or, avocats grassement payés pour
affaiblir l'accusation... Non, tout le monde n'est pas à égalité devant l'adversité. L'argent fait la différence. Et les relations aussi.


A très bientôt, Mina et passe une bonne soirée.



Chouette et chouette 22/05/2011 14:08



Je travaillais avec des groupes de femmes (essentiellement) désinsérées familialement, socialement, professionnellement, avec une formation en psyco.


Il y a beaucoup plus de femme victimes de violences que d'hommes. Même en comptant les violences autres que physiques : psychologiques, financières etc.


C'est curieux ta question. Cette nuit, alors que je veillais encore, un coup de sonnette : une jeune fille voulait explorer mon jardin car sa soeur lui avait fracassé la tête et balancé ses clefs
de voiture dans, peut-être, mon jardin, face à sa maison...


J'ai du passer du temps à la convaincre d'aller aux urgences et de déposer une plainte... Elle ne voulait pas porter plainte contre sa soeur !!! Mais a fini par comprendre qu'une soeur capable
d'atrocités était pour le moins une drôle de soeur. Nous n'avons pas retrouvé les clefs mais elle fut prise en charge.



Bé@ 24/05/2011 17:50



Il me semblait bien aussi.


Qui  voudrait porter plainte contre sa soeur, son frère, son père ou sa mère ? Une fois la plainte posée, on ne peut s'empêcher de culpabiliser. Peut-être que même une fois mort assassiné
par son homme, on culpabilisera parce qu'il nous aura fait croire que nous étions responsables de son acte. Les violents, les abuseurs, les malheureux en mal de punching ball et en mal de câlins
de leur enfance se défoulent parfois aveuglément et en veulent à la terre entière d'être si mal dans leur peau. Et certains développent une paranoïa qui les amène à ourdir eux-mêmes des plans
machiavéliques contre leur victime. La roue de l'effet causal plus ou moins freudien peut écraser bien des petits frustrés de l'amour maternel ou paternel.



Chouette et chouette 21/05/2011 14:50



Ça me fait trembler ces mœurs dépravées.


Ayant travaillée avec des femmes et jeunes filles incestées je souhaite que l'on généralise les traitements divers institutionalisés au Québec par exemple. Pour elles et
pour les agresseurs.


Les hommes (et femmes mais nettement moins nombreuses) violents et/ou incestueux sont des malades dont il faut s'occuper.


Ne pas oublier non plus qu'en France plus d'une femme par jour meurt des coups reçus par, le plus souvent, son conjoint.


On le sait d'avantage qu'il y a des années, médias obligent et le grand silence a tendance à se fendiller. Il reste du chemin à parcourir.



Bé@ 22/05/2011 10:34



Je ne saivais pas que tu avais travaillé avec des jeunes femmes en difficulté. Serais-tu aide sociale ou psychologue ? En tout cas, tu es du côté des aidants, c'est super. Un de mes fils me dit
qu'il y a presqu'autant d'hommes que de femmes parmi les morts sous les coups du conjoint, mais je ne sais pas d'où il tient cette affirmation; il me dit qu'il a vu ça dans un docu. En tout cas,
je connais le cas d'une femme qui a voulu éloigner le père violent avec ses enfants et qui a vu le Juge décider la garde de ceux-ci par le père. Le monde à l'envers ! Où se cache la protection
des enfants ???



Armide + Pistol 20/05/2011 01:30



Le succès monte à la tête. Et tel Icare, il arrive qu'on se brûle les ailes. C'st désolant



Bé@ 21/05/2011 09:12



Y en a même qui se sont brûlé les cheuveux ! Je sais, c'est pas très drôle, mon humour est à plat ce matin.


Bisous.



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.