Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Mar

Hôtel du Paradoxe

Publié par Bé@  - Catégories :  #fun

 

 

Vous vous rappelez du billet que j'avais posté le 9 février 2013, intitulé "Une faille dans le paradoxe" ? Voici le LIEN interne  pour vous raffraîchir. Le défi :

 

"Imaginez que vous êtes le gérant de l'hôtel de Hilbert. Toutes les chambres sont occupées. Dix nouveaux clients arrivent. Comment allez-vous les accueillir ?"   

 

La solution a été trouvé par Chervalin, du Blog des Dénoueurs, qui tente de comprendre des situations socio-judiciaires :

Il faut mettre le client de la chambre 1 dans la chambre 11, celui de la 2 dans la chambre 12 et ainsi de suite. Cela semble simple et censé.

 

Mais ce que personne n'a relevé et que, pour ma part, je trouve vraiment étrange, c'est que  l'hôtel se trouve complet alors que son nombre de chambre est censé être infini : "Un nouveau client arrive et il est déçu d'apprendre que toutes les chambres sont occupées." ! Ainsi donc le mathématicien David Hilbert a cru illustrer la nature paradoxale de l'infini à partir d'un énoncé faussé dès le départ.

 

Moralité : n'hésitez pas à réfléchir sur la formulation des énoncés de problèmes.

 

hotel-lab1.jpg

 

Ci-dessous, juste pour le plaisir, les paroles de "Hôtel California" du groupe Eagles (1977), que je vous ai traduites :

 

On a dark desert highway, cool wind in my hair
Warm smell of colitas, rising up through the air
Up ahead in the distance, I saw a shimmering light
My head grew heavy and my sight grew dim
I had to stop for the night
There she stood in the doorway;
I heard the mission bell
And I was thinking to myself,
"This could be Heaven or this could be Hell"
Then she lit up a candle and she showed me the way
There were voices down the corridor,
I thought I heard them say...

Welcome to the Hotel California
Such a lovely place (Such a lovely place)
Such a lovely face
Plenty of room at the Hotel California
Any time of year (Any time of year)
You can find it here

Her mind is Tiffany-twisted, she got a Mercedes Benz
She got a lot of pretty, pretty boys she calls friends
How they dance in the courtyard, sweet summer sweat.
Some dance to remember, some dance to forget

So I called up the Captain,
"Please bring me my wine"
He said, "We haven't had that spirit here since nineteen sixty nine"
And still those voices are calling from far away,
Wake you up in the middle of the night
Just to hear them say...

Welcome to the Hotel California
Such a lovely place (Such a lovely place)
Such a lovely face
They livin' it up at the Hotel California
What a nice surprise (what a nice surprise)
Bring your alibis

Mirrors on the ceiling,
The pink champagne on ice
And she said "We are all just prisoners here, of our own device"
And in the master's chambers,
They gathered for the feast
They stab it with their steely knives,
But they just can't kill the beast

Last thing I remember, I was
Running for the door
I had to find the passage back
To the place I was before
"Relax, " said the night man,
"We are programmed to receive.
You can check-out any time you like,
We are programmed to receive you

Any time you like

But you can never leave

...

 

Sur une autoroute sombre et déserte

Le vent frais dans mes cheveux

La douce senteur des bourgeons de Marijuana s'élevant dans l'air

Là-haut, au loin, j'ai vu briller une lumière

Ma tête était devenue lourde et ma vision faible

Je devais m'arrêter pour la nuit

Elle était là, debout dans l'entrée ;

J'entendis la sonnette de la mission

Et j'ai pensé

"Ce pourrait être le Paradis comme ce pourrait être l'Enfer"

Puis elle alluma une bougie et me montra le chemin

On entendait des voix dans le corridor

Il me semble les avoir entendu me dire

 

"Bienvenue à l'hôtel Californie

Un si bel endroit,

Un si beau visage

Beaucoup de chambres à l'hôtel Californie

A n'importe quelle période de l'année

On peut en trouver ici "

 

Elle a l'esprit tordu style Tiffany, elle a une Mercedès

Elle a plein de très jolis garçons qu'elle appelle ses amis

Comment ils dansent dans la cour, douce sueur estivale

Certains dansent pour se rappeler, d'autres pour oublier

 

Alors j'ai appelé le Capitaine

"Apportez-moi mon vin, je vous prie"

Il dit "Nous n'avons pas ce genre de spiritueux depuis 1969"

Et toujours ces voix qui appellent au loin 

Qui vous éveillent au milieu de la nuit

Juste pour les entendre dire

 

Bienvenue à l'hôtel Californie

Un si bel endroit

Un si beau visage

Ils se la coulent douce à l'hôtel Californie

quelle bonne surprise

Apportez vos alibis

 

Des miroirs au plafond

Le Champagne rosé bien glacé

Et elle dit "Nous sommes tous de simples prisonniers ici, livrés à nous-mêmes"

Et dans la chambre du maître

Ils se sont réunis pour la fête

Ils rouent la pièce de coups avec leurs poignards d'acier

Mais n'arrivent pas à tuer la bête

 

La dernière chose dont je me souviens,

Je courais vers la porte

Il fallait que je trouve un passage pour retourner

A l'endroit où je me trouvais auparavant

"Détendez-vous", me dit le veilleur de nuit

Vous pouvez arriver à l'heure qu'il vous plait

Nous sommes programmés pour ça

Mais vous ne pourrez jamais repartir

...

 

Commenter cet article

virjaja 01/04/2013 10:55


heureusement que je ne comprenais pas les paroles quand je dansais sur cette chanson...

Corinne 29/03/2013 12:27


Que de slow sur l'Hôtem California sans jamais me poser la question des paroles, c'est une bonne idée que cette traduction.


Vu la réponse au problème de l'hôtel Hilbert, je suis très contente de ne pas avoir du tout cherché la solution 


Des bisous

biker06 29/03/2013 11:20


Hello Bea





Je te Souhaite un bon Vendredi Seins ....


@ +


Pat

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.