Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Sep

Jaurès avait soif

Publié par Bé@  - Catégories :  #Divers

C'est qu'il avait bien soif, notre Jaurès des familles ! Tiens, il était donc gaucher ?

 

Jaures-biere.jpg

Place Jean Jaurès à Montpellier (sept. 2014)

Statue inaugurée en 1999 par Georges Frêche,

réplique de celle de Castres de Gabriel Pech (marbre - 1925)


Certains diront qu'il est un peu gris; pour ma part, je le verrais plutôt vert-de-gris ou verre de Gris, mais pourtant, on dirait bien que c'est une bière qui l'avait raffraîchi. Il faut dire qu'il fait dans les 30°. Il n'y a que Mathieu pour mettre une Chapka par cette température. La plupart choisissent encore la plage.

 

Selon Jérôme Pérez, Jean Jaurès aimait le vin, cette "liqueur qui contient la force, qui contient la joie, qui ranime le travail défaillant et qui allège la pesanteur de l'esprit sans en compromettre l'équilibre" (pour ce dernier, je me permets de douter tout de même). 

 

Jaurès avait 48 ans en 1907, lors de la révolte des vignerons du Languedoc, appellée aussi "Révolte des gueux", menée par la figure mythique de Marcelin Albert, à la barbe et la moustache toujours bien taillées et teintes, qui s'élevait, entre autres, contre les restrictions des bouilleurs de cru et prônait le vin sain et naturel. En cette année 1907, la viticulture, qui avait profité d'un développement magnifique au XVIIIe siècle, grâce notamment à l'achèvement du canal du Midi et du port de Sète lui permettant l'ouverture de nouveaux marchés, était devenue le moteur de la vie locale. Dès la Révolution, près de la moitié des terres étaient déjà complantées en vignes. En ce début du XXe siècle la surproduction et les importations de vins frelatés font chuter les cours à la verticale. S'ensuit une famine terrible. 

 

Enfant du midi (il est né dans le Tarn, pays du "Frontonais" au vin robuste), agrégé de philosophie, dreyfusard, député fondateur du journal "L'Humanité", le père du socialisme humaniste Auguste Marie Joseph Jean Leon Jaurès parlait de la "civilisation de la langue d'Oc" et souhaitait que cette langue soit considérée comme telle et non comme un patois, jugé péjorativement. Pour lui, le vin était un peu comme le sang de la terre si pour d'autres, plus enclins à la religion, il restait encore le sang du Christ. En 1905, il inaugurait avec bonheur la cave coopérative de Maraussan (de la terre !), une commune de l'ouest de l'Hérault, proche de Béziers.  

 

1907, donc : Clémenceau envoie des troupes pour tirer sur les paysans révoltés. A cette action, Jaurès déclare "L'événement qui se développe là-bas, et qui n'a pas épuisé ses conséquences, est un des plus grands événements sociaux qui se soient produits depuis 35 ans. On a pu d'abord n'y pas prendre garde ; c'était le Midi et il y a une légende du Midi. On s'imagine que c'est le pays des paroles vaines. On oublie que ce Midi a une longue histoire, sérieuse, passionnées et tragique.

 

Marcelle Auclair, romancière co-fondatrice du magazine Marie-Claire, rappelle que "Jaurès resta rêveur jusqu'à l'arrivée, car c'était aussi un poète, un être sensible, un épicurien qui appréciait la vie et les choses les plus simples, faciles à partager." Voici une phrase du fondateur du socialisme que j'aime bien : "Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques".

 

PS :

Le présent article n'est pas sans lien avec celui du 2 septembre (Mirail ô mon Mirail). En effet, "Jean-Jaurès" est le nouveau nom de l'Université du Mirail à Toulouse, où Thomas étudie la Philosophie.


 

 

Commenter cet article

mounic 10/09/2014 16:22


Pour moi, un modèle. Mais s'il voyait ce que les "gens" font aujourd'hui, de ses idées..... Bisous ma belle!

dany ceret 07/09/2014 17:44


Tiens  j'y suis allé samedi dernier  , nous avons mangé en terasse et fait un tour au PEYROU ,  Jallen  pour la première fois  poussait son trotteur  
que de progrés   bises  merci de ton passage  

Bé@ 07/09/2014 19:10



Prochaine fois, je t'invite à boire un pot en terrasse.


Aujourd'hui nous avons beaucoup de rentrées maritimes : c'est la purée de pois.


Bises



Dr WO 07/09/2014 17:04


Jaurès a eu l'avantage d'avoir été assassiné avant d'avoir à prendre de véritables responsabilités et de véritables décisions en tant qu'homme d'Etat.


D rWO

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.