Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Aug

L'Epuisette

Publié par Bé@  - Catégories :  #cuisine

linkvallon-nuit-epuisette2.JPG

 

L'Epuisette, c'est le nom d'un restaurant marseillais en bord de mer. Depuis mes plus jeunes années, j'ai toujours connu ce monument de la gastronomie provençale et internationale. C'est peu après la fin de la guerre qu'il a ouvert ses portes, qui ne devaient pas ressembler à celles d'aujourd'hui :

 

 porte-epuisette-menu.JPG

 

D'une cuisine simple mais excellente, l'Epuisette est passée en une cinquantaine d'année à une cuisine de grande gastronomie, raffinée et actuelle mais toujours authentique (dont les traditionnelles Bouillabaisse et Bourride). Lorsque je venais à Marseille pour les vacances, j'accompagnais souvent mon grand-père, qui était maître-pêcheur, sur son petit pointu pour aller jeter ou lever les filets. Il en profitait parfois pour s'arrêter sur une île pour gratter quelques oursins que nous mangions sur place avec délice. Le matin, une fois les mailles débrouillées et le poisson sorti, je retournais à la maison du Vallon pendant que mon Papy sélectionnait les meilleures prises pour aller les vendre aux restaurants alentours. Pour l'Epuisette, il réservait toujours les plus belles parmi celles-ci, c'est-à-dire -et ce n'est pas une image- le haut du panier. Pour nous, il gardait les petits poissons, les favouilles et les castagnols pour en faire une soupe qu'il passait dans un torchon avant d'y ajouter de petites pâtes et du safran. Je m'en lèche les babines en y repensant. Papy, reviens ! Personne ne la fait aussi bien !

 

pointus.JPG

Ci-dessus, deux des rares pointus restant au petit port

 

Le restaurant qui m'a fait tant envie depuis toutes ces années, je ne n'y ai jamais mangé, mais c'est un rêve que je compte bien transformer un jour en réalité bien goûteuse. Ma cousine Lau et sa fille Elisa aussi ; c'est pour ça que nous avons joué au Loto samedi dernier. Il faut dire que le coin est l'un des plus typiques et étonnants de Marseille : le Vallon des Auffes. Imaginez une anse minuscule avec quelques petits bateaux amarrés et une ceinture de maisons de pêcheurs empilées sans ordre aucun, qui n'a quasiment pas bougé depuis l'arrivée d'un groupe de gênois au début du siècle dernier. Hélas, je ne sais quel promoteur eut l'idée, dans les années 60, de flanquer ce joli vallon de 2 barres d'immeubles qui dépareillent l'ensemble (en haut à gauche de la photo).

 

vallon-matin.JPG

 

La vue est prise sur un pont d'arches de l'autre côté duquel on a une vue inoubliable sur les îles du Frioul et celle du Château d'If. Un panneau nous indique l'interdiction de plonger. Je crois que personne n'a jamais eu une idée aussi saugrenue ! Enfin, j'espère...

 

panneau-plongeons.JPG

 

L'immeuble bâti au flanc d'un coteau rocheux abrupt que vous voyez en haut à droite - que nous appelons en famille "le Pothala" - est unique en son genre et aime bien de temps à autres abriter des arc-en-ciel furtifs après des grains quasi tropicaux :

 

potala-arc1.JPG

 

Le clocher qui dépasse derrière est celui de l'église d'Endoume, du quartier du même nom.

Voici une vue côté mer, où l'on s'apperçoit que les arches soutiennent l'un des ponts de la fameuse Corniche :

 

arches-jour.JPG

 

En voilà une vue de nuit, côté intérieur du Vallon, où ont été tournées quelques prises du film "French Connection" (William Friedkin, 1972) et quelques scènettes de "Plus Belle la Vie" :

 

vallon-nuit-8.JPG

 

 

Rien que pour vous faire saliver, voici une présentation de deux de ses menus :

 

« Marius »

Amuse bouche


Cannelloni végétal de langoustines et King crabe,
un velouté de fleurs de courgettes au pistil de safran,
croquant à la graine de courge.


Compressé de lotte têtard et pommes de terre fondantes au safran,
étuvé de fenouil, sauce façon Raimu


Tarte soufflée au chocolat,
fraicheur de bananes fressinette au citron lime,
glace au poivre de Sarawak.

70€
  
« Fanny »

Minute d’une daurade et beurre léger au caviar d’Aquitaine.


Thon « Saku » façon Rossini, fraicheur de carottes jaunes,
un acidulé de tomates et framboises.


Filets de rouget poêlés, crème de sardines et tapenade,
quelques tempura, vinaigrette « New âge » de courgettes trompettes.


Pavé de loup « cuit au beurre demi-sel » et vin de noix,
champignons du moment et pousses de tétragones au citron confit.
jus court aux arachides, une tuile croustillante.


Bouchée d’une ganache glacée au Grand cru de Valrhona


Choux craquant au confit d’abricots Bergeron,
crème brulée minute et glace aux navettes de St Victor.

 

J'avoue que la daurade au caviar d'Aquitaine me tente bien et le chou craquant au confit d'abricot et crème brûlée aux navettes idem, pas vous ?

 

En cliquant sur la porte, vous entrerez sur le site de l'Epuisette. Mais voici, pour les plus gourmands, une recette sur YouTube de son chef étoilé, Guillaume Sourrieu : Compressé de langoustines et tomates à l'ancienne au balsamique.

 

 

 

Ci-dessous, une video de 40 secondes où vous pouvez voir l'arrivée en kayak de mer sur le Vallon, avec l'Epuisette sur votre gauche.

 

 

 

Au fait, le repas à l'Epuisette est reporté à une date ultérieure : nous avons perdu au Loto !

 

PS : un immense merci à Elisa, sans qui je n'aurais pas pu faire ces photos vu qu'elle m'a offert son propre appareil, un Lumix FX30, pour mon anniversaire, le mien n'étant plus fonctionnel. Plus beau cadeau, y a pas.

 

 

Commenter cet article

lau 20/08/2013 13:47


Té, demande à ta mère si personne ne plonge du pont. Elle m'en a raconté de bien bonnes !


Lau

Bé@ 20/08/2013 15:08



OK, je vais lui demander. Peut-être que c'est arrivé effectivement. Ils sont fadas, ces néo-phocéens ! Bisous



mamiekeke :0026: 07/08/2013 12:55


BONJOUR BEA .


Non je n' avais pas vu l' article sur l' épuisette , c' est génialement bien fait , je suis baba , tes photos sont splendides et ton petit reportage aussi .


Nous y sommes allés il y a déjà pas mal de temps et nous avons trouvé aussi


que les prix avaient augmentés de belles manières si bien que nous ne sortons plus beaucoup , notre statut de retraités ne nous permet plus de telles dépenses mais nous savons quand
même encore sortir quand il le faut , avant c' était toutes les semaines , maintenant c' est à peine tous les mois et encore ha ha ha ...


 


Je voulais te mettre notre photo de mariage mais je n' y arrive pas tant pis , aujourd' hui 48 ans , c' est un bel anniversaire ne trouvez tu pas ha ha ha .


 


J' espère que mon cricri d' amour va le fêter dignement .


 


Gros bisous marseillais du mercredi .


Renée (mamiekékék).

Amande 06/08/2013 11:16


Merci pour ce joli reportage, Marseille est une ville que j'aime beaucoup.


Et je regarde "Plus belle la vie"...

Bé@ 07/08/2013 12:13


Merci aussi, Amande, pour ton agréable visite et ton com. Nous nous reverrons sûrement par blog interposé. Bonne semaine.


patriarch 06/08/2013 06:59


Merci pour la visite et les diapos....Belle journée avec bises

Corinne 05/08/2013 21:38


De tout coeur je te souhaite d'aller un jour dans ton rêve, tu me fais saliver et quel merveilleux endroit. Dommage en effet cette moche barre d'immeubles.


Ce que je préfère dans ton récit, c'est tes souvenirs avec ton papy qui ressemblent fortement aux miens quoique très au Nord, mon "pépère Clarles " était lui aussi marin pêcheur à Boulogne/mer,
lorsqu'il rentrait il ramenait sa " gainée", c'est à dire sa part de poisson, j'ai aussi encore l'odeur de la fricassée de roussette, les oignons, le vin blanc le thym, le laurier....... Les
années enfance sont irremplaçables, c'est bien de les raconter à nos enfants 


Si tout va bien, pour la première fois je serai mamie en avril, ce sera à mon tour de transmettre si dieu me prête vie... J'ai interdiction pour l'instant d'en parler sur mon blog alors je cafte
chez les aminautes


Je t'embrasse fort 

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.