Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Mar

La Grande Mademoiselle

Publié par Bé@  - Catégories :  #famille

Petite-fille d'Henri IV, nièce de Louis XIII et cousine germaine du roi de France et de Navarre Louis XIV, Anne Marie Louise d'Orléans, Duchesse de Montpensier (et bien d'autres titres), est née au Louvre le 29 mai 1627. Fille du duc Gaston d'Orléans (frère de Louis XIII) et de Marie de Bourbon, elle-même fille et unique héritière d'Henri de Bourbon (IV), elle a reçu son titre de sa pauvre mère qui décéda peu après sa naissance.

 

AML-G-Mademoiselle.jpg

 

Appellée "Mademoiselle" jusqu'à la naissance de Mademoiselle d'Orléans, soeur de Louis (-Dieudonné) le 14ème, elle sera ensuite nommée, pour la différencier de cette dernière, "La grande Mademoiselle". La jeune fille avait peu de contact avec son père qui passait son temps à ourdir des complots contre son neuveu pour prendre son trône. Enfant, elle pensait justement accéder au trône en épousant Louis XIV, qui était de 11 ans son cadet, mais aucun de ses plans ne lui permit d'obtenir satisfaction. Idem pour ses manigances afin d'épouser le roi d'Angleterre Charles II. Il faut dire que non seulement elle n'était pas très sexy (le tableau qu'en a fait Charles Beaubrun ci-dessus l'arrange beaucoup), mais en plus son mauvais caractère et son goût de l'intrigue avaient tendance à rebutter les éventuels prétendants. C'était une vraie peste.

 

A l'âge de 21 ans, déçue, la grande Mademoiselle s'est rapprochée de son père et de ses complots contre le jeune roi. La Fronde, puisque c'est ainsi que l'on a appelé ce mouvement pour détrôner le roi, montait en puissance. Cette vilaine cousine du roi devint l'énnemie jurée du Cardinal Mazarin, conseiller de la Reine Mère, Anne d'Autriche. Anne Marie Louise sympathisa donc avec les rebelles jusqu'à épouser leur cause. Elle prit la ville d'Orléans en mars 1652 en se faisant aider de bateliers qui lui permirent d'ouvrir une brèche à partir des bords de la Loire. Son cousin Louis XIV avait alors 14 ans.

 

louis-bataille.jpg

 

En juillet de la même année, elle prit part à la bataille du Faubourg Saint-Antoine, qui opposait les Frondeurs, menés par le Duc de Condé, et les troupes royales. C'est grâce à la cousine du roi que Condé fut sauvé. A partir de la Bastille, la grande Mademoiselle fit ouvrir les portes et ordonna de tirer sur les hommes du roi. Puis elle tenta de jouer les médiatrices entre les deux camps à partir de l'Hôtel de Ville.

 

gravure-frondeur.jpg

 

Le roi, un brin rancunier, ne le lui pardonna pas et l'exila en Bourgogne, où elle dut rester pendant 5 ans. Son père, exilé également, s'installa au Château de Blois. Anne Marie Louise d'Orléans fit des séjours au Château de Saint Fargeau (Bourgogne), qu'elle avait hérité de sa mère, et qu'elle fit rénover et agrandir. Le roi finit tout de même par lui accorder son pardon en 1957 et elle put revenir à la Cour. Ceci signifiait pour elle de nouveaux projets de mariage, sauf qu'elle avait passé l'âge où l'on se marie dans ce milieu. Ainsi décida-t-elle de se concentrer sur des vues, disons plus intellectuelles. Ceci dit, elle se prit d'amour ou d'affection pour un noble du nom d'Antonin Nompar de Caumon, Duc de Lauzun, qui avait 5 ans de mois qu'elle, m'a-t-on glissé à l'oreille. Hum... Il devait avoir une position intéressante pout qu'elle "s'abaisse" à frayer avec lui. Vous le connaissez, vous, cet Antonin ? Il paraît qu'il était Colonel Général des Dragons. Regardez-le hausser le sourcil :

 

lauzun-dragon.jpg

 

Ce n'est qu'après plusieurs années de vie de concubinage, en 1670, que la Grande Mademoiselle demanda au roi la permission d'épouser son dragon. Si, si, je vous assure. Et le roi donna son O.K. Cool ! Seulement Louis décida plus tard d'annuler son consentement puis fit emprisonner le Duc à Pinerolo (prison royale du Piemont italien où décéda Nicolas Fouquet).Le malheureux y resta jusqu'en 1681, donc pendant 10 ans, peuchêre, c'est-à-dire qu'il en sortit à l'âge de 49 ans. 3 ans plus tard, La grande Mademoiselle rompit avec lui et ne le revit jamais. Elle s'installa au Palais du Luxembourg où elle s'éteint le 5 avril 1693. Comme nombre de grands de France, elle fut inhumée à la Basilique de Saint-Denis et cent ans plus tard, ses cendres, comme celles de ses pairs, furent dispersées au vent par les révolutionnaires qui vinrent joyeusement profaner leurs tombes.

 

Si je vous ai parlé de cette intrigante "Demoiselle", c'est que le kiné de mon aîné se situe dans un ravissant Hôtel particulier montpelliérain du XVIIe siècle où elle a séjourné en 1660. Il s'agit de l'Hôtel de la Vieille Intendance, dans l'étroite rue du même nom qui fait partie du coeur historique de la ville. Mais elle n'est pas la seule personne de renom à y avoir habité : sur la plaque posée sur le mur externe, on peut lire que la reine mère Marie-Thérèse d'Autriche, le positiviste Auguste Comte, ainsi que l'écrivain sétois Paul Valéry y ont également séjourné.

 

Commenter cet article

Iris 10/03/2013 12:16


ah celle la je la connais un sacré tempérament pour l'époque haaha


bizz / iris

Bé@ 10/03/2013 14:32



Je ne te demanderai pas de nous présenter. Pas mon genre !!



patriarch 09/03/2013 10:45


Une sacrée bonne femme, qui savait tout de même louvoyer... Bonne journée Bises

Bé@ 09/03/2013 18:34



Je n'aurais pas aimé la rencontrer en tout cas. Ce n'est pas mon idole, même si les frondeurs avaient bien des raisons de fronder. Je me demande encore comment son cousin a pu être si magnanime
avec elle...



Corinne 09/03/2013 00:51


C'est incroyable ça ! Bien souvent tes billets coïncident avec quelque chose que j'ai fait, découvert ou lu ! Cette fois c'est un livre que je viens de relire, il est paru en 1988, "Les
ailes du matin " de Mireile Lesage, il mêle histoire et roman, les héros sont mêlés aux affaires qui entourent Louis Xlll et sont frère Gaston d'Anjou, ce dernier qui est à l'époque jeune et
fêtard, ne veut pas épouser mademoiselle de Montpensier (la pauvre mère...), je n'avais rien à lire sous la main et venais de récupérer celui-là prêté à une amie, j'ai finalement adoré le
relire...


Dis donc tes enfants vont vivre dans un endroit de prestige alors !


J'ai aussi pensé à toi  hier, je me suis levée pas bien du tout, 9 de tension, bilan sanguin qui est finalement pas mal ! Mon mari me dit d'avoir une vie plus réglière au niveau du sommeil
(c'est facile à dire !) du coup cure de magnésium ++ .... 


Des bisous, portes toi bien

Bé@ 09/03/2013 18:31



Oui, c'est amusant ces coincidences. Tu réussis à me transmettre ton état d'esprit à distance, je ne vois que ça.


Je vais essayer de trouver ce Mireille Lesage à ma Bib. Un peu de culture ne me ferait pas de mal.


Bises et bon weekend



biker06 08/03/2013 19:35


Hello Bea


Finalement à cette epoque , si on regarde bien toute la monarchie europeenne etait cousin et se mariait entre eux .... ce qui n'empechait pas de se faire la guerre quand meme !


bisous


pat

Bé@ 09/03/2013 18:27



Même maintenant !!



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.