Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Feb

La vierge aux rochers

Publié par Bé@  - Catégories :  #Arts

Oh, là, là ! Qu'est-ce qu'on n'a pas dit ou écrit sur ce tableau de Leonard de Vinci ! Des bêtises, des bêtises. D'abord, il y en a qui voient St Jean tout court à côté de la vierge. Mais il s'agit de Jean Baptiste. Et beaucoup le situent à la droite de sa tante, c'est-à-dire à gauche sur le tableau. Pourtant, on voit bien qu'il fait le signe du baptême. C'est donc lui qui se trouve à sa gauche. A sa droite, c'est Jésus, son fiston.

 

vierge-rochers-1.jpg

Ci-dessus, la version originale de la Vierge aux Rochers

 

J'ai lu sur un site que l'ange était Gaby. Mais non ! Il s'agit d'Uriel. Pourquoi ais-je décidé de vous parler de cette toile archi connue du célèbre peintre ? Encore une fois, cela fait suite à ma lecture du "Code Da Vinci Décrypté" (voir mon précédent article à ce sujet). Simon Cox, l'auteur, signale qu'il y a eu deux versions de la Vierge aux Rochers, la 1ère étant exposée au Louvre et la 2ème à la National Galery de Londres. La deuxième aurait été refaite par Da Vinci car la première était considérée comme subversive pour diverses raisons.

 

Pour ma part, j'en vois bien une, mais qui n'est citée nulle part : la symbolique sexuelle ! N'avez-vous jamais été frappé par le magnifique symbole phallique du rocher de droite qui fait saillie dans un une ouverture symbolisant, elle, le sexe féminin ? Le tout est d'ailleurs courronné par un très net triangle, qui symbolise lui aussi ce sexe-là.

 

Cox nous explique (p. 117) que Leonard de Vinci est présenté comme l'une des influences majeures de Jacques Saunière, l'homme dont le meurtre ouvre le récit du "Da Vinci Code". C'est en 1452 que naît ce "phare" de la Renaissance. Artiste complet et scientifique (il peint, sculpte, joue de la musique, tire des plans d'ingénierie et d'architecture, effectue des calculs mathématiques, fait des recherches botaniques et géologiques), il est le fruit de l'ydille entre un notaire de Florence et une jolie paysanne. On dit qu'il a habité chez son père, à Vinci, pendant une belle partie de son enfance. D'où son surnom.

 

On a dit que l'artiste était Grand Maître du Prieuré de Sion, ce qu'affirment les "Dossiers Secrets" qui ont servi de base au scénario du "Da Vinci Code". Mais quelles en sont les preuves ? Les éléments symboliques dans sa peinture ne peuvent être considérés purement comme tels. Utiliser la symbolique ne prouve pas une appartenance à une secte quelle qu'elle soit. Qu'il se soit intéressé à l'alchimie ne prouve rien non plus car tous les esprits ouverts se piquant pour la science étaient attirés par les recherches de ce type.

 

vierge-rochers-2.jpg

Ci-dessus, la seconde version de la Vierge aux Rochers

 

Revenons-en, voulez-vous, à la Vierge aux Rochers. Bien que je n'accrédite pas la thèse de l'appartenance de Leonard de Vinci au Prieuré de Sion, il n'en reste pas moins qu'il s'est montré très subversif dans ses interprétations picturales. Si les saintes écritures ne mentionnent pas la rencontre de Jésus et de son cousin pendant leur enfance, les évangiles apocryphes, eux, en parlent.

 

Quant au phallus que j'ai mentionné plus haut, il n'est pas seul. Si vous regardez bien, vous remarquerez qu'il en est un majestueux au centre même de la toile, juste derrière Marie. On peut même discerner en sa base deux mignonnes coucougnettes. Et puis, n'oublions pas l'élément aquatique en fond. Là aussi, c'est une image très porteuse.

 

Pourquoi Uriel ne porte-t-il pas d'ailes, comme on en affublait les anges et archanges à cette époque ? Quel est donc ce message ? Uriel était, dit-on, un protecteur de Jean Baptiste. Certes. Mais que représente Uriel en réalité ? Hmmm ? Il semblerait que la Bible ne mentionne pas cet ange-là, que citent, par contre, les très hébraïques "Livre d'Hénoch et l'Apocalypse d'Esdras, qui dateraient du IXe siècle, si je ne m'abuse. Le nom évoque "le feu du Seigneur", celui qu'il a désigné pour se charger des étoiles qui éclairent notre terre. Il est censé apporter aux humains les lumières de la connaissance divine et être l'interprète des prophéties et l'ange du châtiment.  

 

Et c'est en tant qu'éclaireur de la connaissance, à n'en pas douter, que notre cher Da Vinci a voulu l'insérer dans le tableau. Car la connaissance était pour lui la pierre angulaire de toute sa vie de recherche. C'était aussi, diront certains, la base d'achoppement (ça se dit, ça ?) de la confrérie du Prieuré de Sion...

 

Je pourrais écrire encore pendant des pages sur ce tableau, mais j'ai pitié de vous, pauvres hères, et je vous épargnerai mes circonvolutions cérébrales. Je vous livre ce billet sans même l'avoir relu parce que c'est l'heure du dîner et même un peu plus. Vous l'avez échappé belle !

  

AJOUT DU 17 FEVRIER :

Suite au com de Cathy (Virjaja), qui donne des précisions, je vous les rapporte : "la seconde version a été faite car la première a été vendue,avant d'etre finie, un client privé lui offrant plus que les fransiscains a qui elle était destinée. la seconde a été refaite pour eux, c'est celle qui était dans la chapelle....enfin, c'est une des version officielles, moins marrante que ce que propose Cox". Encore deux petits détails, glanés sur un com du site http://davincicoderevelations.blogspot.fr/ et sur wikipedia : Pour la petite histoire de ce tableau, il s'agit d'une commande passée par des religieux(ses) de la "confrérie de l'Immaculée conception", pour le panneau central d'un tryptique surmontant l'autel de la chapelle Saint-François-Majeur de Milan (ou San Fransesco Grande, aujourd'hui disparue). Une fois le tableau arrivé, il a été refusé par la confrérie en raison du fait qu'on risquait de confondre l'enfant Jésus et son cousin, mais aussi à cause de l'absence d'auréoles, de l'air "réprobateur" de l'ange et des couleurs choisies pour ce dernier; le code des couleur étant encore très strict en ce XVe siècle. Il fallut 23 ans à Leonard De Vinci pour se décider à créer un nouvelle oeuvre qui satisfasse la confrérie.

 

 

Commenter cet article

mounic 16/02/2013 21:28


voyons, voyons! mémé chausse ses lunettes et contemple...Je crois que tu as de très bons yeux ma Béa...Et de la chance! car les phallus, si tu ne me les montrais pas, je passais ...à côté! façon
de parler!!!! comme l'on change tout de même! avant, j'en voyais même quand il n'y en avait pas! et maintenant ,je ne les vois pas même quand ils sont là!!!Ah ! vieillesse assassine! je suis
morte de rire, moi la vieille dévote! Que Dieu me pardonne! bisous

Bé@ 17/02/2013 11:38



Ne crois pas que je vois des phallus partout tout le temps non plus !! Je ne suis pas très penchée sur la chose, en réalité, mais ce sont des détails tellement originaux lorsqu'on pense à l'image
véhiculée par le milieu artistique sur Leonard de Vinci. Que savait-on de sa vie amoureuse ? Certains affirment qu'il était à voile et à vapeur. Tu en voyais beaucoup, donc, toi ? Mais où
???


Allez, bonsoir "vieille dévôte" ! Dieu te pardonnera si tu te pardonnes toi-même.



virjaja 15/02/2013 11:20


la seconde version a été faite car la première a été vendue,avant d'etre finie, un client privé lui offrant plus que les fransiscains a qui elle était destinée. la seconde a été refaite pour eux,
c'est celle qui était dans la chapelle....enfin, c'est une des version officielles, moins marrante que ce que propose Cox. gros bisous Béa. cathy

Bé@ 17/02/2013 11:34



Ah ! Contente de lire des éclaircissements d'une véritable amatrice. Je rajouterai cela à l'article. Meri et gros bisous.



biker06 14/02/2013 08:32


Hello Bea





Je te souhaite une tres bonne Saint Valentin et en attendant de patienter avant ce soir pour la derniere , voici une petite blague sur la Saint Valentin vecu dans un bureau de Poste
.
Un homme se rend au bureau de la poste de Nice Riquier avec 200 cartes de Saint-Valentin. Il met un timbre en forme de coeur sur chacune des enveloppes et applique un peu de parfum 
de chez Fragonard sur chacune d’elles.
Sur chaque carte, il y a un énorme coeur, sur lequel est indiqué: “Devine qui je suis”
La  guichetiere du bureau de poste, intriguée, lui demande:
- Ah monsieur, vous êtes un vrai Don Juan ! le Casanova de la cote !
- Non madame, je suis un avocat spécialisé dans les divorces, et je me cherche de nouveaux clients…


Bisous


Pat

Bé@ 17/02/2013 11:31



Merci, Pat.
J'ai raconté ta blague à mon fils Mathieu et ça lui a beaucoup plu (comme à moi). Je gage qu'il va la colporter au lycée sous peu.


Bises



dany sailly 14/02/2013 07:21


je suis tombée du lit , ce qui m'arrange j'ai pu lire tes billets , ne change pas   c'est interessant , mon amie repart dimanche je reprendrai mes bonnes habitudes  bies

Bé@ 17/02/2013 11:33



J'espère que tu ne t'es pas cassé une jambe en tombant du lit . En tout cas merci d'être passée me rendre visite, ça
me fait toujours aussi plaisir. Bisous.


ps : j'ai adoré "tes" portes de garages.



patriarch 14/02/2013 07:14


Je ne connaissais pas. Merci pour toutes ces explications.


 


belle journée Bises

Bé@ 17/02/2013 11:30



Si tu regardes les autres commentaires, tu verras que Cathy (Virjaja) a apporté encore des éclaircissemements. Belle journée à toi itou. Bises.



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.