Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Aug

Le gang des barbus

Publié par Bé@  - Catégories :  #Humeur

Ceux et celles qui ont lu Le Nouvel Observateur de cette semaine (article phare : SE SOIGNER AUTREMENT), on déjà pu s'instruire, p. 6 à 9, sur ce que la journaliste Natacha Tatu appelle "l'opération commando au pays des carrioles" et qui fait le titre : "Du rififi chez les Amish". Les Amish, vous connaissez ! Oui, cette communauté états-unienne qui vit repliée du reste du monde, comme au XVIIIe siècle lorsque des protestants suisses firent scission. Vous avez certainement vu, d'ailleurs, le film policier de Peter Weir, "Witness" où Harrison Ford tente de protéger un jeune amish, unique témoin d'un meurtre qui s'est passé en Pennsylvanie.

 

Les membres de la communauté - ils sont plus de 230.000 recensés faisant partie de l'Ancien ordre , qui s'oppose aux moins conservateurs mennonites - n'ont pas le droit d'utiliser l'électricité ou le téléphone, de boire de l'alcool, porter de bijoux ni de jouer d'un instrument de musique. Il ne peuvent pas conduire de voiture et c'est pourquoi ils se déplacent en buggy, petite carriole fermée tirée par un cheval. Vêtus d'uniformes utilitaires désuets et sans fioritures, ils sont principalement agriculteurs et charpentiers et ont en moyenne huit enfants par foyer. Leur devise : "Tu ne te conformeras point à ce monde qui t'entoure." Les membres parlent le "hollandais de Pennsylvanie", langue d'origine allemande et non hollandaise . Particularité capillaire : les hommes ne se rasent jamais la barbe une fois mariés et les femmes ne se coupent jamais les cheveux ; l'un et l'autre font partie de leurs attributs d'appartenance communautaire, d'identité sexuelle et symbole de fierté.

 

cariollam.jpg

 

Que s'est-il passé cette nuit d'automne 2010, à Mechanicstown, dans l'Ohio ? L'évêque Myron Miller (chaque communauté est chapeautée par son propre évêque) dort. On frappe violemment à sa porte. Il descend et se trouve face aux membres d'une communauté voisine, dont l'évêque est Samuel Millet. Ceux-ci l'immobilisent et lui taillent la barbe en supprimant 15 cm à l'aide de gros ciseaux. Ils font descendre sa femme Arlène et lui coupent les cheveux de force avant de repartir dans un minivan loué avec chauffeur. Le "Christian Science Monitor" parle de "Hair attack" (attaque capillaire).

 

Chose unique dans l'histoire amish, l'évêque Miller porte plainte auprès des tribunaux "profanes" de l'Ohio. Samuel Mullet est accusé d'avoir commandité cette expédition punitive dont il ne faisait pas partie. Certains l'accusent de se conduire de façon despotique, trop intégriste pour certains, et de ne pas respecter la règle des Amish qui se veut non violente et non aggressive.

 

 

grpdamish.jpg 

Le shérif du comté local de Jefferson ne prend pas l'affaire à la légère. Pour que les femmes des accusés , accusées elles-mêmes, puissent s'occuper de leurs 49 enfants, il leur laisse la liberté. Dans le même temps, il met sous les barreaux l'évêque Mullet, trois de ses fils et deux de ses gendres. Il apprend que Myron Miller et sa femme ne sont pas les uniques victimes du "gang" des barbus débarbant ; plusieurs autres évêques et leurs femmes en ont déjà été les victimes. Certaines d'entre elles ont refusé de témoigner. Les accusés, eux, se défendent mal : ils expliquent leur geste par une réaction à des divergences religieuses et plaident non coupables.

 

Verdict : Samuel Mullet a été incarcéré à la prison de Texarkana, au Texas, très loin de chez lui. Il en a pris pour 15 ans. Ses co-détenus le surnomment "OG" pour "original gangster". Il faut dire qu'il n'est pas courant de voir un prisonnier célébrer un mariage.  D'après "OG", les pénitenciers sont remplis d'"innocents" et il aide avec générosité plusieurs détenus à financer leurs frais de justice. Natacha Tatu écrit que depuis qu'il est en prison, l'évêque amish s'est enrichi de 3,5 millions de dollars. Comment a-t-il fait ? Des terrains achetés il y a longtemps pour lesquels il touche à présent d'importants royalties en laissant y extraire du gaz de schiste. Ecolos, les Amish ? A méditer.

 

 

Commenter cet article

biker06 20/08/2013 16:28


P.....! tout se perd, meme chez les amish ! hi hi hi


j'en ai souvent croisé sur les routes du nord est des usa.


bizz


pat

Bé@ 23/08/2013 15:23



Et aucun ne faisait d'auto-stop ?



Corinne 20/08/2013 15:21


Ils m'ont longtemps fascinée ces drôles de personnages d'un autre siècle, j'ai bien-sur vu le film et d'autres d'ailleurs où est décrit la vie de ces gens et bien souvent la révolte de certains
qui veulent goûter à autre chose que cette vie sectaire. Encore maintenant j'ai de la curiosité pour eux...


Des bisous

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.