Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Jan

Le Gnomon de Saint-Sulpice

Publié par Bé@  - Catégories :  #Balades

Les choses se recoupent souvent. Cette fois-ci, je vais vous parler du Gnomon de Saint-Sulpice. Juste après Noël, j'avais donné rendez-vous à mon amie Sylvie devant le parvis de l'église Saint-Sulpice dans le quartier latin à Paris. Nous sommes, bien sûr, entrées pour revoir cette église un peu hors normes et Sylvie m'a rappelé que c'était là qu'avait été érigé le fameux gnomon dont il est question dans le "Da Vinci Code" de Dan Brown.

 

De retour à Montpellier, je me suis dit qu'il était temps de lire "Le code Da Vinci décrypté" par Simon Cox, que j'avais dans ma bibliothèque depuis son achat dans les occases de chez ce bon Gibert. Et évidemment, arrive le chapitre (p. 81) sur le fameux gnomon. Cox explique qu'un gnomon est un cadran solaire, plus précisemment la base de son obélisque. Je vous montre l'obélisque à côté de St Pierre, dans la partie nord du transept, puisque j'avais mon apn avec moi :

 

st sulpice gnomon

 

Gnomon vient du grec Gnômôn qui veut dire "moyen de connaissance" ; les mots "gnose" et "diagnostic" viennent de la même racine. En latin "gnomon" désigne l'aiguille du cadran solaire (la gnomonique est la science des cadrans solaires).

 

Simon Cox rappelle que dans le roman, Silas va chercher la clé de voûte et qu'il brise une dalle qui renferme une cachette secrète où l'on découvrira non pas la carte à laquelle il s'attend mais une citation biblique tirée du livre de Job. Il indique que "c'est un des curés de St-Sulpice, Jean-Baptise Languet de Gergy (1675-1750) qui initia la levée des fonds destinés à la construction du gnomon en 1737. Le curé voulait établir l'horaire exact des équinoxes pour pouvoir calculer la date à laquelle tomberait Pâques chaque année. En effet, cette fête, mobile sur le calendrier, doit être célébrée le dimanche même ou suivant la première pleine lune après l'équinoxe de printemps. On peut donc estimer que la construction de cet appareil astronomique dans l'église est due à des raisons théologiques."

 

Notre gnomon est composé d'une ligne de laiton orientée nord-sud. Elle sort du transept de l'église, à partir de la dalle dans sa partie nord et indique le solstice d'été :

 

st sulpice gnomon plaque

 

On voit clairement la réglette de laiton qui scinde la plaque en deux. Cette réglette poursuit sa route droite jusqu'à l'obélisque (elle est coupée en son milieu par une bouche d'aération !) et le remonte de la même façon jusqu'en son faîte surmonté d'une boule de cuivre. Elle correspond exactement aux points d'impact des rayons en avançant dans l'année. On a également l'indication de l'année : MDCCXLV (1745) et la mention "Pronutatione Axios Terren Obliquitate Eclipticae" (pour la rotation axiale de la terre et l'obliquité de l'élliptique).

 

Je vais vous faire un petit croquis pour que ce soit plus clair :

 

gnomon croquis 

 

Le schéma montre, en haut, l'axe des rayons au solstice d'été qui pointent sur la dalle et, en bas, l'axe de ceux du solstice d'hiver qui pointent sur le haut de l'obélisque. Entre les deux, le rayon "suivra" la ligne de laiton tracée au sol et sur l'obélisque, qui court de l'un à l'autre. Sur le croquis du dessous, nous voyons où se trouve exactement le passage des rayons dans le vitrail du transept nord (avec Sylvie, nous n'avions pas réussi à le situer exactement).

 

L'obélisque est en lui-même intriguant. Et impressionnant en contre-plongée :

 

st sulpice gnomon plongeant

 

Mais ce n'est pas uniquement l'originalité de l'objet qui frappe. Un autre détail titille notre sens du mystère : une partie des inscritptions dans la pierre a été enlevée :

 

st sulpice gnomon mouton

 

Le Monnier (Pierre-Charles) est le nom du scientifique qui fut chargé des calculs par le curé Languet de Gergy. D'après Simon Cox, les mentions à la base de l'obélisque commémorent sa construction et c'est à la Révolution que l'inscription, qui portait le nom du roi et de ses ministres, fut effacée. C'est en tout cas la version approuvée. Mais pourquoi le sculpteur a-t-il ainsi voulu écraser ce pauvre crocodile ? A propos, je ne sais pas ce que font ces deux habitués du Nil à la base de l'obélisque, je n'ai trouvé aucune documentation dessus. Sans doute le sculpteur a-t-il voulu rappeler que l'origine des obélisques est égyptienne... 

 

st sulpice gnomon croco

 

Les repères du gnomon de St-Sulpice ont été également utilisés pour effectuer des mesures destinées à étudier la rotation de la terre. Pendant que la planète parcourt son orbite autour du soleil, l'axe sur lequel elle tourne pivote progressivement à mesure que le temps passe. Un astronome de l'Observatoire de Paris, Giovanni Cassini, qui fut l'un des utilisateurs à l'origine de cet autre calcul, a estimé que l'axe de la terre décroissait de 45° degrés tous les 100 ans, ce qui, finalement, n'est pas si éloigné de la valeur retrouvée plus récemment avec des instruments modernes et qui correspond à 46°85'.

 

Pour plus de détails, je vous conseille ce site :

http://www.urcaue-idf.archi.fr/enfants/doc/le_gnomon_de_st.pdf

 

Sylvie, si tu me lis, n'hésite pas à apporter tes précisions et ou annotations.

 

 

 

Commenter cet article

Amaryllis 12/01/2013 13:47


merci beaucou^Bisous

Amaryllis 10/01/2013 18:54


peux tu me donner les 3 auteurs que tu évoques ???

Bé@ 12/01/2013 12:05



1. "Le Code Da Vinci décrypté (le guide non autorisé)", de Simon Cox, Le Pré aux Clercs pour la traduction française de "Cracking the Da Vinci code", 2004, Ed.
Simon Cox. Je ferai un article quand je l'aurai terminé. Ils doivent l'avoir dans plusieurs bibliothèques.


2. Non mentionné ici, mais signalé dans l'ouvrage cité : "L'énigme sacrée", de Baigent, Leigh et Lincoln.


3. Idem : "Les dossiers secrets". Considérés comme les archives du Prieuré de Sion, ils datent de 1967 et seraient écrits par un certain Henri Lobineau et rassemblés par Philippe toscan du
Plantier. Il comportent des lettres, arbres généalogiques, coupures de journaux... et la liste des "grands maîtres", dont Léonard de Vinci, Isaac Newton et Jean Cocteau.


Bon week-end.


 



Amaryllis 10/01/2013 13:42


Merci. J'adore ces traces du passé sujettes à explications ! J'avoue voir lu le da vinci code comme un xème roman assez banal dans el genre  mais tu m'allèches avec le livre que tu
évoques... peut être bien qu'il va s'ajouter prochainement à mes rayonnages de bibliothèque.


Bisous

Bé@ 10/01/2013 16:30



Ah oui, chez toi cela se voit dans ton regard qui s'appuie sur les vitraux et les gargouilles, sur les pétales et sur la rosée, sur une clé de voûte et sur des notes de musique savamment
ordonnées. Le Da Vinci Code, je ne l'ai pas lu ; je l'ai juste vu sur le grand écran. Mais je le lirais volontiers moi aussi pour reprendre chaque chapitre avec soin et étudier ça d'encore plus
près. Le roman semble s'être grandement inspiré des recherches de 3 auteurs qui ont eu à coeur de répandre un parfum de mystère sur l'affaire du Prieuré de Sion.



Jj 10/01/2013 11:28


La Révolution n'a pas été une bonne chose pour l'art !

Bé@ 10/01/2013 16:26



Si : pour l'art de la cruauté et de l'industrie de la mort !



virjaja 10/01/2013 11:01


merci pour l'explication du gnomon....va falloir que je relise ce livre! je n'ai pas compris non plus pourquoi tout le monde quitte OB...moi je reste, il sera toujours tant de voir quand la
nouvelle version sera en place, et je vois peu de raison pour qu'elle ne marche pas!!! gros bisous Béa. cathy

Bé@ 10/01/2013 16:25



Ah, ça y est : ça commence à faire des ratés. J'ai du retaper ma réponse à ton com parce qu'il vient de disparaître. Cela ne m'empêchera pas d'être fidèle voire une irréductible comme toi. Nous
serons au moins 2. A bientôt et passe une bonne fin de semaine. Bisous



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.