Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Sep

Le réseau neuronal galactique

Publié par Bé@  - Catégories :  #Sciences

J'avais dans l'idée que le groupe de galaxies que nous habitons pouvaient s'imaginer comme un réseau neuronal. Alors, j'ai tapé "réseau neuronal galactique" sur un moteur de recherche et je suis arrivée sur une nouvelle qui va vous intéresser.

 

Tout d'abord, relions plusieurs expériences scientifiques pour comprendre ce que l'on nomme l'intrication quantique, principe qui s'applique à tout ce qui se trouve dans l'Univers : deux corps qui ont un jour été reliés continuent, bien après leur séparation, à garder un lien entre eux. Le père de la Physique quantique, Max Planck, notait que tout l'Univers était contenu dans un grain 10 puissance -33 fois plus petit qu'un grain de poussière existant avant le Big Bang, ce qui démontrerait théoriquement notre connection à chaque particule cet Univers.

 

Un autre physicien contemporain, Nicolas Gisin, explique que si l'on divise un photon en deux particules qu'on envoie dans deux directions opposées, chacune à 11 km de leur origine, et que l'on modifie la trajectoire de l'une d'elles, la 2ème particule réagit "comme si ce changement d'information lui avait été communiqué" et conclut que le lien entre elles existe malgré leur séparation physique (ce qui serait, ceci dit au passage, une explication de ce que d'aucuns nomment encore "la mémoire de l'eau").

 

Mais pourquoi est-ce que ces particules séparées continuent à interagir entre elles ? Des chercheurs de l'Institut Weizmann, en Israël, on répété en 1998 une expérience datant de 1909 consistant à envoyer un photon vers un capteur en passant par une ouverture centrale positionnée dans une cloison de séparation (figure A). Le photon arrive comme prévu à destination. Dans une deuxième partie, un autre photon est envoyé vers le capteur, mais cette fois-ci, la cloison est percée en 2 endroits (figure B). 

 

photon.jpg

 

Que se passe-t-il ? Le photon arrive au capteur, mais il a changé d'état pour s'adapter : de photon, il est passé à l'état d'onde ! Qu'est-ce quia pu influencer ce résultat ? Les chercheurs ont-ils influé sur celui-ci ? Et si oui, de quelle façon ? Tout ceci nous laisse perplexe.

 

Bon, ceci était un petit préambule. Revenons à nos neurones. Comparons leur structure à celle de l'Univers, grâce à ces modélisations issues d'un drôle de blog "Truth Seeker.

 

comparatif-reseaux-md.jpg


A gauche la représentation de l'infiniment petit : les cellules nerveuses et leur réseau neuronal qui permet de transmettre les influx bio-électrique au cerveau. A droite, l'infiniment grand : modélisation de l'univers. Frappant, n'est-ce pas ?

Autre chose d'assez extraordinaire : le "Projet de Conscience Globale" (Global Consciousness Project), mené par des chercheurs de l'Université de Princeton, USA. Ceux-ci, après avoir remarqué que certains appareils électroniques réagissaient différemment en présence d'une conscience humaine, ont disséminé une quarantaine d'appareils sur la planète. Surnommés les "oeufs" (eggs), ils envoyaient des données à un ordinateur central pour qu'il les analyse. Lors du crash des avions sur les tours du World Trade Center de New York en 2001, les appareils ont enregistré un pic de réaction sans précédent. Daprès Truth Seeker, le fait que ces activités aient débuté la veille des attentats s'expliquerait par le fait que l'Univers est fractal (voir article sur Lisi : la théorie du Grand Tout), mais surtout holographique. Explication : prenez un morceau d'hologramme en 2D (comme ceux trouvés sur les cartes bancaires), passez le sous le microscope et vous verrez que cette parcelle contient les données de l'ensemble de l'image, la même information est présente partout.  

D'après la théorie des hologrammes 2D, si l'Univers est holographique, une information modifiée quelque part modifie tout le reste. Un certain Greg Braden affirme, quant à lui, que c'est ainsi que l'Univers reproduit un modèle à une vitesse vertigineuse et à très grande échelle.

Toujours en cherchant "réseau neuronal galactique", j'ai trouvé un billet sur LANIAKEA sur Franceinfo.tv qui rapporte un article de la revue scientifique britannique Nature du 4 septembre nous informant q'une équipe franco-israëlo-américaine d'astrophysiciens a réussi à situer notre galaxie dans l'Univers de façon plus précise suite à la découverte d'n "super amas galactique". Cet amas, que les scientifiques ont appelé "Laniakea", en voici une modélisation postée par Nature Video sur YouTube :


Laniakea.jpg
Modélisation de Laniakea - Nature Video sur YouTube


La Française Hélène Courtois, astrophysicienne à l'Institut de Physique Nucléaire de Lyon, est parvenue, avec ses confrères et consoeurs, à tracer les contours de ce "supercontinent céleste" d'environ 500 millions d'années-lumières de diamètre, dans lequel notre Voie lactée (située par le point rouge) et les autres galaxies se déplacent à 630 km/s. Mais cette vitesse est démultipliée jusque parfois 15.000 km/s en raison de l'expansion de l'Univers. Le blog Sciences de Libération compare l'agitation de ce gigantesque courant de galaxies, qui suivent une sorte de courant convergent, à "une série de bassins versants similaires à un paysage en relief où s'écoulent des rivières"... ce qui évoque irrésistiblement l'aspect d'un réseau neuronal, d'après le blog Autour du Ciel. 

Le relief de l'Univers est déterminé, lit-on, par la répartition de sa masse, visible (étoile et gaz) ou invisible, comme celle de la matière noire beaucoup plus importante. "Les concentrations plus denses forment des puits de gravitation vers lesquels vont glisser les galaxies, en suivant des trajectoires analogues à celles d'un réseau hydrographique", peut-on lire sur l'article de Nature. Quant au "Grand Attracteur" dont la littérature scientifique nous parle depuis la fin des années 1980, il correspondrait, d'après Hélène Courtois, à "une zone allongée, un vallon plat occupé par plusieurs amas de galaxies, qui forment comme une rigole au fond d'une baignoire plate et vers laquelle les galaxies ruissellent." 


Commenter cet article

zaza 09/09/2014 12:05


Merci Béa, très intéressant. Bises et bon mardi. ZAZA

biker06 09/09/2014 07:16


Hello Bea





 


 


Depuis plusieurs jours, je rencontre des problèmes de bug avec ob. Aucun des avis d’article ou de newsletters ne parviennent à mes abonnés et le problème est
inverse lui aussi, car je ne reçois pas ceux de mes blogopotes. OB prêtent que c’est à cause de l’opérateur orange. Je veux bien les croire, puisque je ne reçois, ni de chez elka, ni de canalblog
ou ni de skyworld et de tout hébergeur. Hier et avant hier, j’ai envoyé deux fois l’article et 3 newsletters pour prévenir, mais aucune n’est parvenu….


Tres peu ont vu la seconde partie de mon article « le bon temps des seigneurs ». J’espere que cela va vite s’arranger. Je te souhaite un bon
mardi


bizz


 


Pat

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.