Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Dec

Les amants calligraphes

Publié par Béa  - Catégories :  #à lire - à voir


Vous allez me dire : "Encore un bouquin !", mais celui-ci n'a pas du tout le volume du Larsson (Millenium 1). Au contraire, il est miniscule : 141 pages de petit format, écrit en gros caractères. Il s'engloutit le temps de dire "Ouf !". Et ce n'est pas le même style non plus.

LES AMANTS CALLIGRAPHES
de José Frèches

est une nouvelle éditée en 2005 uniquement pour "Le grand livre du mois" et son édition est réservée au membres de son club, dont je ne fais pas partie, mais c'est aux occasions de Gibert que je l'ai trouvé. En fouinant un peu, on y trouve parfois des ouvrages intéressants.

Il ne faut surtout pas confondre José Frèches avec George Frêche, actuellement Président du Conseil-Régional du Languedoc-Roussillon, Président de la communauté d'agglo de Montpellier et Conseiller municipal de celle-ci, dont il fut longtemps le Maire, avant de laisser Hélène Mandroux se faire élire.

Non. José Frêches est ce qu'on pourrait appeler un sinophile distingué. D'ailleurs, si vous voulez en connaître un peu plus sur lui -ça vaut la peine-, cliquez donc sur ce superbe cavalier qui mène à son site officiel :


Dans cette nouvelle, il raconte, avec des mots très simples, une tranche de vie de "Pousse de Bambou", jeune bâtard né au début du XVIe siècle, sous le règne de l'empereur Wu Zong (époque Ming). Ce jeune garçon qui suit des cours de Calligraphie chez un Maître sévère et adepte de Confucius, rêve de devenir un grand calligraphe, malgré sa mauvaise naissance qui fait de lui un "abonné au bas de l'échelle". Il tombe amoureux de la fille d'un prêtre taoïste. Je ne vous raconte pas la suite. Frêches dépeint une société instransigeante, avec de petites touches sensibles et presque pointillistes et quelques gouttes de cruauté féminine.Très jolie nouvelle.
Commenter cet article

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.