Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 May

Les Manuscrits de la Mer Morte

Publié par Béa  - Catégories :  #Divers

En 1947 et durant les années qui suivirent, jusqu'en 1956, ont été découverts, ou plutôt retrouvés 870 manuscrits en parchemin et papyrus rédigés - en hébreu et en grec - aux alentours du Ier siècle avant Jésus Christ, et dont 220 sont des textes bibliques de l'Ancien Testament (y manque seulement le Livre d'Esther). C'est dans onze grottes différentes, proches du site de Qumrân, sur les rives nord-ouest de la Mer Morte, dans ce qui était la Transjordanie à l'époque de la découverte, qu'ils furent trouvés et c'est pourquoi ils sont aussi souvent nommés "Manuscrits de Qumrân". Parmi ces textes, on trouve les livres ou évangiles dits apocryphes (exclus du canon biblique par les autorités juives et chrétiennes).

Ces manuscrits bibliques sont les plus anciens textes connus en langue hébraïque et représentent un intérêt majeur pour la connaissance de l'histoire biblique. Longtemps attribués aux Esséniens, ces documents comportent "Le Livre d'Isaïe", dont le texte, écrit sur 17 feuilles en cuir cousues ensemble, sur 54 colonnes, est long de plus de 7 mètres et remonte eu IIe siècle avant J.-C.

 

manuscrits-mer-morte.jpgL'histoire qui retrace cette découverte est extraordinaire. D'après les enquêtes d'un certain John C. Trever, en 1947, un berger bédouin, qui recherchait des "brebis égarées" (!) entra dans l'une des grottes difficiles d'accès et y trouva de grandes jarres contenant des rouleaux de cuir enroulés dans de la toile. Par la suite, nombreux autres documents y sont joints. Ils "atterrissent" chez un antiquaire de Bethléem, Ibrahim Ijha.

 

Un archéologue israélien, Eleazar Sukenik, parvient à faire acheter un certain nombre de ces manuscrits par l'Etat d'Israël. Jusqu'en 1956, un grand nombre de grottes ont été explorées et c'est ainsi que l'on découvrit d'autres manuscrits, dont certains encore dans des jarres, certains bien conservés en rouleaux et d'autres en morceaux de tailles diverses, sous forme de 100.000 fragments qu'il a fallu reconstituer, année après année, comme autant de puzzles, pour pouvoir enfin en permettre le déchiffrement, qui prit fin, pour la partie principale, en 1960.

 

Ces fragments ont été éparpillés à travers le monde et sont conservés dans différentes institutions. Ceux qui se trouvent à Paris ou à Londres ont été envoyés par le père Roland de Vaux et constituent une part non négligeable de l'ensemble.

 

Il fallut attendre l'approche du XXIe siècle pour pouvoir enfin disposer de la totalité des textes. C'est aux Etats-Unis qu'a été annoncé, en 2002, la publication des derniers vollumes de ces manuscrits précieux qui sont formés de 39 volumes, présentés sous le titre de "Discoveries in the Judean Desert" (Découvertes dans le Désert de Judée), mais l'examen et les interprétations se poursuivent encore à l'heure actuelle.

 

Depuis le 13 avril et jusqu'au 11 juillet prochain (2010), la BNF (Bibliothèque Nationale de France) propose une exposition : "QUMRAN Le Secret des Manuscrits de la Mer Morte". Mon amie Anne y a été et a trouvé l'exposition superbe et l'histoire des Manuscrits plus extraordinaire que la plupart des bons polars.

 

La BNF est à Paris (XIIIe)

Quai François Mauriac.

Tél. : 01 53 79 59 59.

Pour plus de renseignements :  http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_expositions/f.qumram.html

 

Commenter cet article

Amaryllis 14/05/2010 15:01



On rapporte beaucoup ces manuscrits à .la sectes des Essenniens ! Comment savoir ce qui est vrai et ce qui est romancé dans l'interprtation de ces documents !



Béa 16/05/2010 11:25



Une solution : voir l'expo. C'est sûr que lorsqu'on habite loin de Paris, ce n'est pas pratique. J'aurais bien voulu la voir, maia je ne peux pas. Heureusement, mon
amie Anne me l'a un peu racontée. Il y a, d'ailleurs, pas mal d'écrits à ce sujet. Et pour ma part, j'opte volontiers pour le rapport avec les Essenniens. Cela semble tout à fait vraissemblable.
Je regarde si je trouve de quoi poursuivre le post. Bon dimanche !



biker06 13/05/2010 14:34



esperons que cela ne soit pas aussi contesté que le linceul de turin.....


bisous


pat



Béa 16/05/2010 11:13



Oh non. Pas du tout. C'est très sérieux et il y a de multiples équipes de chercheurs qui se sont penchés dessus. Mais l'étrangeté vient du fait que ces manuscrits,
écrits en 2 langues différentes, ont été retrouvés si tardievement dans des urnes, pour la plupart, et dans des grottes d'accès quasi impossible. La suite de l'histoire est à voir et j'encourage
les Parisiens (tu dois en avoir autour de toi) d'aller voir l'expo sur la saga à la BNF. Bisous.



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.