Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Mar

Les pirates de la Méduse

Publié par Bé@  - Catégories :  #à lire - à voir

pirates-meduse.jpg

Eh... Je n'invente rien. C'est le nom de la pièce de théâtre que je suis allée voir hier soir avec des amis aux "Arceaux" (Montpellier centre). Quelle pluie ! On pataugeait dans des marres. Pas dans le théâtre, évidemment. Là, c'était la haute mer. Très joli petit théâtre que le Gérard Philippe de la MPT Joseph Ricôme. si je vous ai parlé hier du Radeau de la Méduse, ce n'était pas pour rien. Une sorte d'apéritif, en somme.

Inspiré du Don Quichote de la Mancha de Cervantès -entre autres-, ce "Pirates de la Méduse" met en scène avec humour et énergie 4 naufragés sur un radeau de fortune : deux matelots, un lieutenant et le pirate Davy Jones, capitaine de feu la frégate Le "Rossinant" (hé, hé !). Pour lui, le radeau est un gallion et il n'a qu'une idée en tête : écumer les mers pour la gloire de sa bien-aimée, Dame de Tolosa. L'affiche du spectacle m'a, bien sûr, fait penser aux pochettes du groupe "Greatful Dead", dont en voici une :

greatful d skelLes acteurs de la "Compagnie du Capitaine" font dans l'authentique café-théâtre et à la fin de l'envoi, ils touchent... les zygomatiques ! Julien Masdoua, qui a écrit et mis en scène ces pirates psychopathes à souhait, se régale et nous régale en campant Ragga, un marin rasta aux expressions fleuries, qui sait faire sortir la musique de ses zoreilles. Pour vous dire, j'en avais des crampes de rire et le rimel qui coule. Autres mutants du radeau de mauvaise fortune : Marion Trintignant, époustouflante avec son applomb de lieutenant-pirate BCBG, Philippe Hassler et Robert Tousseul qui sont dans la peau d'un capitaine au long-cours aux expressions-clichés ad-hoc et d'un marin-présentateur qui sais jacter en louchebem. Tous excellent dans leur art de nous divertir et de nous faire plier les côtes.

En cherchant le site de la Compagnie du Capitaine (lien sur l'affiche là-haut, hissez haut), je suis tombée sur le jeu vidéo "Guilty Gear" qui intègre des "pirates de la Méduse". Et j'ai été amusée de voir que ce jeu faisait énormément allusion aux groupes de Rock, notamment Queen. Le perso principal, May, y est dotée d'une force surhumaine. Pas comme le lieutenant Mary-Anne de la pièce. Ou plutôt si. Enfin, il faut que vous alliez voir la pièce et vous comprendrez la douce folie qui nous porte sur ses vagues.

Ah, je n'oublie pas de rendre l'hommage qu'ils ont mérité à Jean-Pierre Ronda et Fabien Montagné pour le son et lumières, à Thomas Laporte, pour les chouettes décors et costumes et à David Rigal pour les arrangements musicaux. Bravo à tous et à très bientôt.

A ce propos, il faut absolument que vous sachiez que la troupe continue tout le week-end prochain. Et, cerise sur le gâteau, poisson au bout du fil : les 1er et 2 avril  prochains, la Compagnie nous emporte dans ses "24 heures d'impro", au Centre Rabelais. Vous rateriez ça, vous ? Pas moi ! Pour le reste, allez-voir sur leur site, si vous êtes un homme.

meduses-1.jpg

BONUS :

Recette de la méduse en salade (Thaïlande)

INGREDIENTS

  • 250 g de méduse (sachets sous vide en magasin chinois)
  • 1/2 concombre coupé en fins bâtonnets
  • 1/2 poivron rouge coupé en lamelles
  • 1 carotte coupée en fins bâtonnets
  • 1 citron
  • 1 orange pressée
  • 1 cuiller à soupe d'huile de sésame
  • 1 cuiller à café de graines de sésame grillées à la poelle
  • un peu de sel

PREPARATION

Rouler les feuilles de méduse et les découper en lanières. Les faire blanchir (eau bouillante) une ou deux minutes et les rincer à l'eau froide. Les déposer dans un tian et recouvrir d'eau 4 à 5 heures pour qu'elles se regonflent d'eau et retrouvent leur volume.

Laver et couper les légumes. Presser le quart d'un citron et couper le reste en rondelles pour la déco. 

Egouter la méduse et la mélanger avec les légumes.

Ajouter les condiments et l'orange pressée, puis présenter dans un plat, recouvert de graines de sésame grillé.

Se régaler (en option).

Commenter cet article

mounic 14/03/2011 17:26



ces gens sont exemplaires. nous ne serions pas à la hauteur de ce peuple, si une catastrophe survenait. je te fais un bisou.encore mouillé!mémé



isdael 14/03/2011 08:27



Peut-être passeront-ils par Perpignan???   mais je vais aller voir leur site , bonne idée   ,que je puisse rire moi aussi    bon lundi !!!! le ciel est
bleu  mais pour combien de temps!!!!!






Bé@ 14/03/2011 14:43



Ils finiront bien par y aller, tout de même. Et moi aussi, d'ailleurs, car je ne connais pas Perpignan. J'aimerais visiter le Palais des "reines" de Majorque (il paraît qu'on ne parle plus des
rois).



Armide+Pistol 13/03/2011 21:06



Une salade de méduse ? Eh pourquoi pas ....



Bé@ 14/03/2011 14:42



Je ne sais pas si Pistol aimera. Je vais voir si je peux trouver de la méduse sous vide au supermarché asiatique du coin car si j'ai mis la recette, en revanche je ne l'ai pas encore essayée.
Honte à moi !



mounic 13/03/2011 20:26



oh oui! pauvres gens! et en plus la menace atomique!.....c'est terrifiant! Et il parait que ce n'est pas terminé!!!mes quelques seaux de pluie sur ma vieille tête ne sont rien ! bisous et bonne
semaine!



Bé@ 14/03/2011 14:40



L'étendue des dégâts est telle qu'on n'arrive pas à imaginer la force d'inertie qu'il faudra pour remettre le pays sur pieds. J'ai été touchée par le fatalisme et le flegme de la population. Quel
exemple !



Julien Masdoua 13/03/2011 18:23



Waow !


Ca fait vraiment plaisir de lire ce genre de choses un dimanche de pluie déprimant !


C'est pour les gens comme vous que nous travaillons, alors merci pour tout ! Je vais mettre votre article en lien dans la revue "prese" de votre site si ca vous convient, vous ecrivez mieux et de
facon plus investie que la plupart des "journalistes" officiels que je connais.


Juste une remarque cependant, et de taille: les 24 heures de l'Impro, c'est le 1er avril, pas le 24 mars (et ce n'est pas un poisson !)


merci encore !



Bé@ 13/03/2011 19:58



Ah ! Ca me fait plaisir que ça vous fasse plaisir ! Merci pour le compliment sur l'écriture. J'ai corrigé les dates. Je serai super contente de vous revoir tous les 4 au Centre
Rabelais. Et je suis sûre que je vais encore être pliée en 4. J'apporterai des mouchoirs. Aucune contre indication à ce que vous mettiez mon article dans votre revue de presse, bien entendu.


A bientôt, bonne soirée et encore BRAVO !



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.