Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Sep

Les vendanges, ça se paye

Publié par Béa  - Catégories :  #Humeur

Fini le temps béni où les vendangeurs étaient rémunérés pour leur travail ? Certes, la plupart des domaines ont investi sur une machine à vendanger. Rares sont les endroits où les vendanges se font encore à la main.

Vendanges 2007 chez Franck Duvernay

Pourtant, sur les petits domaines et là où le terrain est pentu ou très accidenté, point n'est possible d'utiliser autre chose que la main de l'homme (et de la femme, bien sûr). Les seules vendanges auxquelles j'ai participé, c'était il y a plus de 20 ans, à Saint-Emilion - excusez du peu. Nous étions 50 étudiants en "vacances", venant des 4 coins de la planète (mais majoritairement  anglophones), à passer nos journées accroupis dans les rangées, sécateur à la main, à couper, couper, couper jusqu'à rêver la nuit qu'on avait perdu un doigt au passage.

 

De ces vendanges, je garde un souvenir délicieux, non seulement des courbatures, des pantalons raides de jus de raisin et de la cloche qui sonne le réveil, mais aussi de l'ambiance extraordinaire qui y régnait. De plus, nous étions logés au château, nourris, abreuvés (eh oui, hips !) et servis par une équipe dévouée et souriante. Nous n'avions qu'à nous mettre les pieds sous la table et tendre notre assiette et notre verre pour qu'il soient remplis dans l'instant. Et les châtelains nous payaient également en bons écus sonnants.

Artero - Les vedangeurs

Mais que lis-je aujourd'hui dans notre petite "Gazette de Montpellier", parmi les encarts "Rapidos" de la rubrique "C'est dans l'air" ? Je vous le transcrit afin que vous réalisiez ma surprise :

 

"INITIATION

AUX VENDANGES

Participer aux vendanges, sécateur à la main : c'est ce que propose l'office du tourisme de Montpellier au Domaine de Dourbie à Canet (vendredi 10), au château de Flaugerges à Montpellier (samedi 11) et au Domaine Haut-Lirou à St-Jean-de-Cuculles (vendredi 17). Prix : 45 € (dégustations et déjeuner compris). Résa : 04 67 60 19 27. Même principe pour les Coteaux du Languedoc, dimanche 19, à l'abbaye de Valmagne (Villeveyrac). Prix 25 €, petit-déj' et déj' compris. Résa : 04 67 06 04 44."

 

Ainsi donc, plus question de rémunération et c'est même exactement le contraire : le travailleur doit à présent payer pour s'y mettre. Un comble !

 

 

Commenter cet article

Mikael2012 21/09/2010 21:03



Oui, j'ai entendu l'info à la radio ce matin. C'est le monde à l'envers ! Faut même être un peu barjo de payer pour bosser. Surtout que les vendanges, ben c'est pas du fastoche. J'ai fait
plusieurs campagnes personnellement, en Bourgogne et beaujolais nottemment et tout particulièrement à Fleurie... Là c'est le summum. Des vignes qui grimpent qui grimpent, la pente de plus en plus
raides au fur et à mesure qu'on aproche du sommet, la madone. Le premier qui l'atteint est fâté comme un héros.


C'était dur. Ca cassait le dos. Mais c'est vrai, que de rencontres insolites, de personnages hauts en couleurs... J'ai peu bossé avec des étudiants, surtout avec des Turcs, des magrébins, des
portugais, des espagnoles, des manouches et gitans, des routards, des prolo qui cherchaient un petit compléments...


Et quelle ambiance ! Ces soirées où on n'arrivait pas à se coucher malgré la fatigue... Ces vannes et ces chants... Et puis au petit matin, courbatus, mal réveillés, dans un brouillard à couper
au couteau, silencieux on attaquait, doucement, chacun dans sa tête, dans ses brumes, avant qu'au fur et à mesure qu'on s'échaauffaient que les blagues, les chants commencent à fuser...


Nostalgie.





J'ai vendangé en bio, aussi, beaucoup même... Je n'ai qu'un véritable mauvais souvenir : une année, un vigneron conventionnel qui refusait de nous payer... On a assiégé la bicoque à trente gars
solides... Il faisait pas le poids



Béa 28/09/2010 10:46



Tu me mets l'eau à la bouche. Ou plutôt le vin. Je pense à la Côte Fleurie. Certainement, les efforts des vendangeurs se ressentent dans le bouquet final. C'est vrai que les réveils étaient durs
pendant les vendanges, mais quelle ambiance le soir !!



virjaja 21/09/2010 12:06



ça se fait ici aussi dans les grands chateaux....et quand je vois le mal qu'on a pour trouver des vendangeurs pour deux jours nous, je me dis qu'on devrait essayer !!! gros bisous Béa. cathy



Béa 28/09/2010 10:43



OUi, finalement, c'est une bonne idée. Je devrais y penser pour faire remonter les murs du château (en parlant de châteaux) que l'on ne peut pas remettre faute de moyens. Le tourisme pour sauver
les pierres, ça devrait marcher...



pat 71 19/09/2010 23:23



et bien une drole d'histoire chut !!!je vais le tair ici il y a machine et mains A+


ps: photo filtre bonne nuit : )



Béa 28/09/2010 10:40



Machine et mains ? J'espère que c'est pas en même temps ! (Sinon bonjour l'état des mains !!!)



Silvia 18/09/2010 22:04



J'ai envie de dire que s'il y a des gens assez couillons pour payer bein ... Tant pis pour eux !!!


Tiens, il faudra que je regarde mais il me semble que maintenant même à Saint-Emilion il y a des machines ...


Biz.



Béa 19/09/2010 17:17



Tant pis... Ou tant mieux : cela fait des heureux, de toute façon. Et puis je me rappelle du dicton "chassez le naturel, il revient au galop". Donc j'imagine pour bientôt le retour de vendanges à
l'ancienne. Le touriste a bon dos, que l'on promène de représentation en représentation; et il finira par avoir envie d'authentique !


Biz


Bé@


 



mounic 18/09/2010 20:09



non! avec ma bosse dans le dos, ça la renverserait!!!!!!!!! bisous! mémé



Béa 19/09/2010 17:36



Tant mieux parce que c'est trop lourd !


Gros bisous


Bé@



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.