Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 May

Pollock the dripper

Publié par Béa  - Catégories :  #Arts

Thomas a choisi de préparer, pour un examen d'Histoire de l'Art, un petit historique et explicatif de Jackson POLLOCK.

 

Arrêt sur Image.

pollock-live.jpg

Nationalité : Nord-américaine. Age : au moment de sa mort (en août 1956 - accident de voiture) : 44 ans. Surnom : "Jack the Dripper" ("Jack l'Egoutteur", ce qui fait penser à "Jack the Ripper" (L'éventreur), à cause d'une technique perso.

  • Particularité : l'un des plus grands peintres américains du XXe siècle.
  • Sens de la vie : quête spirituelle qui requiert une force physique hors norme. Recherche : projection de l'ordre et du sens (en tant que représentation de la crise existentielle de l'homme moderne).
  • Mouvement artistique : Expressionnisme Abstrait.
  • Phrase de lui, sur lui (ah, l'égo des peintres !) : "Un critique a écrit que mes tableaux n'avaient ni commencement ni fin. Je ne l'entendais pas comme un compliment, or c'en était un. C'était même un beau compliment. Seulement je ne le savais pas".  

Mère : autoritaire. Père : souvent absent. Frères aînés : Charles (qui l'amènera voir des fresques peintes par Orozco en 1930). Franck (avec qui il s'installe -ainsi qu'avec Charles), plus tard à New York.

Fait marquant : à 11 ans, il visite une réserve d'indiens et reste marqué par les motifs abstraits de l'Art Primitif amérindien.


Problème : en été 27 (il a 15 ans), il sombre de plus en plus dans l'alcoolisme. L'art lui permet de se décharger de ses émotions, dessiner l'aide à exprimer son univers intérieur et ainsi de se libérer de ses angoisses et de sa rage. 

Formation : cours de la la High School de Riverside (qu'il quiite en 1928).

Ecole des arts appliqués (Renvoyé pour avoir critiqué l'enseignement qui y est dispensé). Suit malgré tout des cours de modelage et de modèle vivant dans le même collège en 1929.

Cours du soir à New York, à l'Art Students League.
Cours avec le peintre Benton pendant deux ans (Peinture murale, Modèle vivant, Compo murale).
pollock-dessin.jpg
Expos : en 1941, premières oeuvres à la galerie "Mc Millen", puis à la galerie "Art of this Century" à Manhattan en 1943. Peggy Guggenheim, la propriétaire de cette galerie, le rémunère pendant quelques années en échange de peintures et de dessins.

Entre 1947 et 1951, il adopte le "drip painting" ou "dripping : la couleur est égoutée de façon aléatoire sur une toile posée au sol. Les couleurs se fondent les unes aux autres. Le "drip painting" se caractérise également par un style énergique, exhubérant, un rythme plastique et une gestuelle très esthétique.
dripping-goutte.jpg

Well, now it really drips, doesn't it ? Could it be the essence of Life ? (BB)

 

 

Commenter cet article

biker06 29/05/2010 17:54



je parlais de la nana qui faisait du body painting sur toile comme tu dis .....


bisous


pat



virjaja 25/05/2010 19:05



j'ai entendu parler de ce peintre par ma fille, qui fait histoire de l'art...mais je ne le connaissais pas. gros bisous Béa. cathy



Béa 29/05/2010 12:53



Je ne sais pas s'il mérite d'être plus connu. Il l'est d'ailleurs beaucoup (trop ?) à mon avis. Mais il fait partie de notre culture. Enfin, de la culure américaine, ce qui est légèrement
différent. Dans le style projectif, je préfère Mathieu, un gars bien d'chez nous


Bon week-end et gros bisous.


Bé@



labaronne 24/05/2010 22:08



et bien c'est du costaud pour parler simplement, très intéressant en tout cas, je ne connaissais pas (mais là rien d'étonnant) et donc ça éveille ma curiosité - bonne soirée



Béa 29/05/2010 12:51



Personnellement, je n'ai pas trop d'atomes crochus avec lui, mais il fait partie du paysage artistique contemporain et je crois comprendre pourquoi Thomas l'a choisi.


Bises et bon week-end.


Bé@



biker06 24/05/2010 16:44



Ah oui !! je dois encore avoir l'un de ses book à quelques parts car comme je connaissais quelques peintres à mougins sur ma tournée , elle m'avait un peu confié son management. .... qui avait
été diversement apprécié à l'epoque ! hi hi hi


bisous


pat



Béa 29/05/2010 12:50



Mais en quoi donc consistait ta TOURNEE ? Tu écris qu'ELLE t'avait un peu confié son management. De qui parles-tu ?


Bises


Bé@



biker06 24/05/2010 16:42



Coucou


Je connaissais une nana qui faisait une technique assez spéciale !!  elle s'enduisait de peinture sur tout le corps puis ensuite se roulait sur la toile....


Tu penses bien que j'etais ravi du spectacle ! hi hi hi


bisous


pat



Béa 29/05/2010 12:48



Le body painting était très à la mode dans les années 70, mais je ne connais personne qui ait eu l'audace d'intituler "oeuvre d'Art" l'essuyage !!! Je trouve ça excellent ! Et je suis sûre que tu
en profitais bien.


Bon week-end et bon soleil (vous allez vous baigner ?)


Bé@



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.