Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Feb

Mini bang

Publié par Bé@  - Catégories :  #Sciences

 

Que ceux qui sont branchés fumette ne se méprennent pas, si j'ai intitulé ce billet "Mini bang", ce n'est pas pour présenter un nouveau modèle de pipe à eau pour les fumeurs de ganja. En réalité, je voulais traduire un petit article que j'ai lu dans le CNRS International Magazine (n° 20 Quarterly January 2011). L'article s'intitule "A SMALL BANG". Vous comprenez sans doute à présent où je voulais en venir.

 

L'article, de Tom Ridgway, parle de la découverte, en janvier 2009, d'une trace de débris apparue dans la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter. A l'origine, on pensait que qu'il s'agissait là d'une comète, à qui l'on avait, d'ailleurs, donné le joli nom de P/201012 (les noms de comètes commencent toujours par la lettre P).

 

comete.jpg

 

Mais des chercheurs du Laboratoire d'astrophysique de Marseille (LAM - CNRS de l'Université de Provence) et du Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris - CNRS des Universités Paris VI et Paris VII) ont étudié cette "comète" d'un peu plus près et se sont rendu compte que la traîne était en réalité le résultat de la collision entre un astéroïde et un rocher de quelques mètres de diamètres.

 

Les collisions entre astéroïdes sont, certes, relativement fréquentes en termes d'espace-temps, mais la taille de la ceinture astéroïdaire implique que l'on ne peut en voir que rarement et seulement longtemps après leur apparition. La collision de février 2009 a, quant à elle, pu permettre aux chercheurs d'effectuer leurs recherches sur un événement récent (un peu comme si des paléontologues étaient tombés sur le corps d'un dinosaure récent).

 

explosion.jpg

 

Philippe Lamy, du LAM de Marseille (philippe.lamy@oamp.fr) indique que son équipe avait du utiliser une grande variété d'outils d'observation pour en arriver à cette conclusion. Ce dernier explique : "Si l'on prend en compte dle fait que l'orbite terrestre et celle d'un astéroïde sont pratiquement sur le même plan, il est alors impossible d'observer la trainée de débris de façon détaillée à partir de la Terre ou du téléscope spacial Hubble." Les chercheurs se sont donc tournés vers la caméra OSIRIS embarquée sur le "chasseur de comètes" Rosetta, de l'agence spaciale européenne.

 

La simulation a montré que la collision a pris place entre le 1er et le 20 février 2009 et que les pièces des débris meusuraient en moyenne au moins 1 mm. "Ceci nous a donné une nouvelle vision sur les traînes d'astéroïdes", a ajouté le chercheur du LAM. Au delà de cette observation, cela a apporté une sorte d'instantanné sur ce qui a pu se passer il y a des millions d'années dans le système solaire avec le Big Bang. En miniature.

 

Commenter cet article

virjaja 24/02/2012 10:13


on s'instruit chez toi...et on en prend plein les yeux, c'est superbe ce mini bang! gros bisous Béa. cathy

Bé@ 27/02/2012 14:52



Des explosions comme ça, nos nerfs occulaires doivent en subir à longueur de journée. Merci pour le mot sympa et bisous à toi, Cathy.



patriarch 20/02/2012 17:45


Elles sont fraiment belles ces images...... Bises

Bé@ 21/02/2012 18:54



Che te remerfie, fer ami !



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.