Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Feb

Naître en Chine

Publié par Bé@  - Catégories :  #à lire - à voir

 

En 2008, à l'approche de J.O. en Chine, aux Editions "Alternatives", est paru un livre incontournable pour qui veut comprendre l'historique de la politique de l'enfant unique en Chine : NAITRE EN CHINE. Qiang Zhang et Françoise Chabert ont mis leurs connaissances et leurs efforts en commun pour nous décrire avec franchise cette saga particulière et nous parler des résistances à cette politique ressentie par beaucoup comme inhumaine.

 

Les extraits que j'ai mis en ligne ci-dessous sont sans doute un peu longs et je comprendrais que chacun n'ai pas envie de les lire. Pourtant, ils montrent bien l'évolution de la situation et la problématique engendrée par cette politique de l'enfant unique.

 

naitre-en-Chine.jpg

 

Extraits choisis :

 

GENESE D'UNE LOI

 

1949 : Mao fonde la République populaire de Chine.

1950 : 1ère loi sur le mariage. Le libre choix du conjoint devient une obligation ; il doit être validé par l'unité de travail et enregistré par le bureau des mariages, qui devient un moyen de contrôle. Enormes difficultés d'application. Délégitimisation de la bigamie.

1953 : Les chinois sont 600 millions. Certains intellectuels, parmi lesquels Ma Yinchu, le Malthus chinois, attirrent l'attention sur la croissance démographique et suggère la restriction des naissances. Début de la production de contraceptifs. L'avortement et la stérilisation deviennent accessibles sur demande de la femme avec l'autorisation du mari.

1957 : "Campagne de rectification" du parti : chacun est amené à exprimer son point de vue sur des questions politiques. Intellectuels, ingénieurs, écrivains... finissent par émettre de nombreuses critiques. Ma Yinchu, qui s'est exprimé sur le contrôle des naissances, est banni comme le sont les intellectuels et les scientifiques, victimes du mouvement anti-droitier qui se retourne contre eux. Mao décide que les sociologues, démographes et autres intellectuels critiques sont déclarés réactionnaires.

1958 : avec la politique du Grand Bond (industriel) en avant, l'Etat a besoin de bras pour produire : une bouche de plus à nourrir, cc'est aussi deux bras de plus pour produire", dit le dicton du jour. On interromp la production de contraceptifs et la natalité repart à la hausse.

1959/1961 : La politique agricole est mise en difficulté. S'en suit une famine qui fera 30 millions de morts. Les femmes, sous-alimentées comme le reste de la population, souffrent d'une aménorrhée de famine qui les rend provisoirement infécondes.

1962 : Baby-boom en Chine. Priorité à l'agriculture. Puis Ma Yinchu est réhabilité. 2e campagne du contrôle des naissances. Le mariage doit être plus tardif : 20 ans minimum pour les filles, 22 pour les garçons. L'avortement peut être pratiqué à la seule demande de la femme. La contraception est largement diffusée. Deux ou trois ans doivent s'écouler entre la naissance de chaque enfant, qui ne doivent pas dépasser le nombre de 2 ou 3.

Encouragement à la vasectomie pour les hommes (ce qui les rend stériles sans modifier le comportement sexuel, mais porte atteinte à l'intégrité vitale du corps selon la tradition ancestrale).

1971 : La population croît chaque année de 20 millions de personnes. Instauration de la politique des quotas. Age du mariage qui recule encore (différent à la campagne et à la ville). Nombre d'enfants limité à 2 en ville et 3 à la campagne. Peu de contrôles.

1978 : Le parti exige des contrôles rigoureux. Les Mongols et les Ouigours ne sont pas concernés par les quotas.

1979 : Apparition du certificat de l'enfant unique, qui donne lieu à des primes, à la gratuité des soines médicaux et scolaires, facilite le logement en ville et permet l'attribution d'un lopin de terre en plus pour les paysans. Sanctions pour ceux qui ne respectent pas : retenue sur salaire, licenciement, maison saccagée par le Planning familial.

1980/1982 : Limitation des naissances obligatoire par la constitution.

1991 : Les cadres administratifs du PCC sont rendus responsables de l'application de cette politique. On voit une tendance des familles et des autorités à déclarer un nombre de naissances inférieur à ce qu'il est en réalité.

1999 : Renforcement du contrôle de la planification des naissances, notamment en responsabilisant les employeurs ou propriétaires de logements pour qu'ils exercent eux-mêmes un contrôle, pour lequel ils obtiennent des avantages. Le texte entré au Parlement fait force de loi.

2006 : Durcissement décidé par le Comité central, du travail du Planning familial. Les provinces sont sommées de rendre des comptes. Les familles les plus aisées peuvent se payer le luxe d'acquitter des amendes.

2007 : en mai, dans la région de Guangxi, la loi n'est pas respectée. La faute en revient aux cadres du Parti qui eux-mêmes ne la respectent pas. Un répression très violente s'engage : les cadres font leur autocritique et les agents du Planning familial organisent des examens gynécologiques pour toutes les femmes en âge de procréer, utilisant la force soit pour les faire avorter, soit pour les stériliser si elles ont déjà un enfant.

En août, les couples dont l'homme et la femme sont enfants uniques ont le droit d'avoir deux enfants sauf dans la région très peuplée du Henan. Par ailleurs, l'Etat laisse une grande autonomie aux provinces, difficilement contrôlables.

 

RESISTANCE A CEUX ET A CELLES QUI NE VOUS VEULENT QUE DU BIEN

 

La mission du Planning familial  est de contrôler quelles femmes sont enceintes. Il y a celles qui en ont le droit -jeunes mariées, âgées de plus de 22 ans à la campagne, 25 en ville ; celles dont le premier enfant est soit une fille, soit un enfant handicapé (la condition féminine étant à elle seule un handicap !), à condition toutefois que la mère ait plus de 26 ans et que trois ans séparent les deux naissances - et celles qui n'en ont pas le droit parce qu'elles sont déjà mères.  Dans ce dernier cas, les intimidations commencent : elles peuvent aller jusqu'au harcèlement quand ce n'est pas l'avortement arraché sans consentement ou la stérilisation par la ligature des trompes.

Il est à remarquer que les jeunes femmes qui sont parties travailler dans les zones économiques spéciales [...] subissent à l'embauche un examen médical dont l'objet est de prévenir toute grossesse. En effet, cela est totalement proscrit et si, d'avaenture, elles tombaient enceintes, elles seraient immédiatement licenciées, même si au sein même des usines, le harcèlement sexuel est une pratique courante.

 

Le Planning familial et les hôpitaux sont de formidables outils de surveillance et dès que l'enfant est conçu, il faut mettre en place une stratégie et une logistique pour cacher sa venue [...] services et faveurs seront autant de monnaie d'échange pour acheter le silence des comités de village par exemple.

 

...La meilleure des situations semble être de mettre au monde un garçons si celui-ci a une autorisation de naissance. L'avenir est assuré, le culte des ancêtres également et pourtant... Si la mère cède à la recommandation du Planning familial du comité de quartier ou de l'unité de travail, par exemple en se faisant ligaturer les trompes, cela hypothèque définitivement la possibilité de donner naissance à un autre enfant. Alors, faut-il déclarer ce garçon ? Si d'aventure il lui arrivait quelque chose, comme la contamination par le sida qui est monnaie courante tant les transfusions sanguines sont toujours peu sécurisées et l'objet de nombre de trafics entourés d'un silence assourdissant de la part des autorités, n'est-il pas plus sûr d'accoucher clandestinement et de ne rien déclarer du tout ?

 

Les pays occidentaux sont peu regardants quant au respect des droits de l'homme si leur défense doit occasionner la perte de contrats industriels : le silence sur la violation des droits les plus élémentaires contre des commandes d'Airbus pour quelques milliards d'euros...

 

Commenter cet article

mounic 16/02/2012 18:48


je le crois! le doc m'avait prévenu! un corps étranger...dans le corps(!) ce n'est pas toujours facile à supporter! on fait avec! gros bisous, le soleil revient!

mounic 14/02/2012 17:43


non! une tumeur qui m'a "mangé" deux vertèbres! ils m'ont refait les deux vertèbres en "ciment" pépé a dit, j'espère qu'ils t'ont mis du prompt, nerveuse comme tu es! puis ils ont immobilisé les
trois dernières lombaires avec de la "feraille" et des vis...J'en ai déjà cassé trois! c'est vrai que je suis un peu "bouléguète"(je bouge beaucoup!!!)!!!!C'est une trop longue histoire! mais je
rends grâce à la chirurgie , et surtout au très jeune docteur qui m'a opérée! Il avait , je crois, aussi peur que moi! Mais ça a marché! Après, il m'a dit: mais de quelle race êtes vous? j'ai
répondu, bien fière: de la race des paysans, Monsieur! parce que je ne te dis pas les douleurs!c'est passé, on n'y pense plus! et puis, ce n'était pas cancéreux! alors, tu vois, je n'ai pas à me
plaindre! mais je dis aux personnes qui ont mal au dos: consultez VITE! si j'étais allée deux mois après, j'étais à vie en fauteuil! et maintenant, je remonte sur le tracteur et je jardine comme
....une vieille! mais, je jardine! ça va te sembler idiot, mais c'est à ça que j'ai pensé en premier!!!Mon jardin, ma terre, je te vois! tu rigoles, hé?mais c'est Ma vie! je te fais mille
bisous!mémé la terreur!

Bé@ 15/02/2012 17:30



Ah, c'est donc toi "Bio-woman" ! J'aurais dû m'en douter ! Boulègue, boulègue, il en restera toujours quelque chose, tant que tu ne roumègues pas. Et pis c'est pas ton genre, de toute façon, je
le vois bien. Donc ces trucs et ces machins de béton et de métal précieux t'ont sauvé la vie, c'est déjà beaucoup. Mais pas impossible que ce soient eux aussi que te fassent la vie dure. Le yin
et le yang, toujours...



mounic 12/02/2012 17:56


tiens, je ne sais pas du tout! le doc ne m'a rien expliqué! Plus jeune j'ai fait un anévrisme sous le cervelet.Je n'ai rien ressenti, à part un très fort mal de tête.ça a été découvert des années
après, au cours d'une IRM ....Je ne sais pas d'où ça vient.Mais depuis mon opération de la colonne vertébrale, j'ai des problèmes sans arrêt pour tout ce qui est système nerveux (hypersensibilité
des extrémités etc...)je ne sais pas....Et j'essaie de ne pas trop y penser! Pour les gâteaux, parfois (souvent!!!) je les goûte.Un peu! les jours de cafard , beaucoup! Je sais! ce n'est pas
sérieux! mais je n'ai jamais été sérieuse, de toute ma vie! c'est trop ennuyeux..................gros bisous! moins douze ici la nuit! On dirait le Sud...........mémé

Bé@ 14/02/2012 10:20



Il semblerait, à te lire, que la cause principale vienne de cette opération vertébrale. La colonne est une zone sensible; il suffit d'un petit pincement nerveux pour déclencher des tas de
troubles et surtout des douleurs. Etait-ce une opération de hernie discale ?


Tu as raison, on n'a qu'une vie, pas la peine de la rendre triste.



le Pierrot 11/02/2012 17:34


Béa, je pense qu'il te manque Quick Time, à mon avis...bise, et bon week end dans notre région...

Bé@ 12/02/2012 14:58



Pourtant je l'ai. Je vais vérifier s'il est là où il faut. Par ailleurs, je ne peux plus visionner les videos sur DailyMotion car le système me dit de mettre à jour ma version d'Adobe Flash
Player. J'ai Foxit mais j'ai tenté de redriver AFP new version : peine perdue ! Ya quequ'chose qui cloche là-d'dans, comme dirait Vian. Et je ne peux toujours pas voir ton TROU. C'était quoi ????



Dr WO 11/02/2012 17:32


C'est un texte intéressant. C'est une politique dure, mais n'est-elle pas indispensable et ne faudra-t-il pas un jour l'appliquer partout avec une population qui croit de façon exponentielle sur
une planète dont les ressources vont s'épuiser, ce qui conduira fatalement à des guerres pour la survie. 

Bé@ 12/02/2012 14:56



Les extraits sont bien représentatifs du livre dans son entier. Je l'ai emprunté à la médiathèque mais si je le croise sur un marché, je crois qu'il viendra augmenter ma collection asiatique.
Quant à vos réflexions malthusianistes, elles me posent question sans que j'arrive à trancher. J'ai toujours l'impression que l'on peut trouver un moyen de régulation sans en arriver à des
extrêmes comme en Chine.



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.