Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jan

Qui a tué Ravaillac ?

Publié par Bé@  - Catégories :  #Divers

 

Etrange question qui m'a traversé l'esprit en sortant de ma douche ce matin :

Qui a tué Ravaillac ?

Pourquoi cette question ? Quel intérêt ?

Se demande-t-on, aux Etats-Unis, qui a tué Lee Harvey Oswald ?

 

Tout le monde sait bien depuis la petite école, que Ravaillac a assasiné le "bon" roi Henri IV, dont on se rappelle, outre l'Edit de Nantes (1598), surtout de la Poule-au-pot.

 

Le 27 mai 1610, c'est à Paris, en place de Grève que François Ravaillac est mis au supplice. La foule est là, massée, pour assister à la scène. Ravaillac meurt dans d'atroces souffrances. On ne sait toujours pas s'il a agi pour son propre compte ou sur ordre lorsque, 13 jours plus tôt, il s'en est pris au roi de France et de Navarre. Soumis à la question, il n'a jamais rien dit.

 

 ravaillac-housez.jpg

Peinture de Charles-Gustave Housez (1823-87), élève de Picot.

 

Cela se passait rue de la Ferronnerie. L'assassin est arrêté, il n'a même pas tenté de fuir, il a toujours son poignard à la main pendant que le roi agonise dans son carrosse. La foule peu à peu s'atroupe, on hurle, le peuple veut sa peau. Mais le duc d'Epernon veille. On conduit Ravaillac à l'hôtel de Retz, où il est fouillé. On trouve dans ses poches, outre un peu de menue monnaie, un petit reliquaire en argent en forme de coeur.

Né à Touvres, près d'Angoulême, le grand roux a successivement été maître d'école, clerc et valet de chambre. De condition précaire, il finit par s'endetter. Son père l'avait depuis longtemps abandonné avec sa mère, qu'il devait nourir. François est un homme pieux, dévôt même. Mais son comportement est emporté et il finit par se faire chasser d'un couvent de Feuillants puis de chez les Jésuites. Il paraît que l'homme était furieux que son roi, nouvellement converti au catholicisme, puisse agir contre ses anciens coreligionnaires protestants. N'oublions pas que c'est pour pouvoir monter sur le trône de France qu'Henri IV s'était converti.

 

On décrit ce barbu comme un illuminé perturbé. Persuadé, depuis 1609, qu'il avait une tâche divine à accomplir -c'est en tout cas sa façon de présenter les choses- Ravaillac se prépare à faire ce qu'il considère comme son "devoir". Lorsqu'on le questionne, il affirme n'avoir agi que pour "l'honneur de Dieu", après avoir vu, sur la route d'Etampes, un Christ couronné d'épines, ce qui l'aurait confirmé dans le "bien fondé" de son geste. On a beau le menacer de tuer sa mère, le torturer, rien n'y fait. Impossible de savoir s'il a eu des complices. Le 27 au matin à la Conciergerie, le président Harlay prononce la sentence : il doit mourir dans d'atroces souffrances. Arrivé sur un tombereau à ordures en place de Grève (actuellement place de l'hôtel de ville), Ravaillac demande pardon à sa mère et au roi, souhaitant simplement la miséricorde de Dieu. Puis le bourreau lui plonge le poing dans du souffre en fusion et il finit écartelé.  La foule se précipite pour attrapper les membre disjoints, les découper et les brûler.

 

Tous les dossiers concernant l'affaire ont été détruits huit ans plus tard, en 1618, dans un incendie. Certains diront que le duc d'Epernon en aurait été le commanditaire.

 

Commenter cet article

Jacquart 09/01/2012 13:16


Merci pour ce partage très intéressant ! Je ne connaissais pas plus que ça Ravaillac.


Rien à voir : j'aime beaucoup ta série de photos sur Montpellier : ca donne vraiment envie d'y aller vers le mois d'avril-mai quand il fait beau !


De plus j'apprécie tes clichés je suis moi même étudiant en photographie.


 


Bonne journée

Bé@ 10/01/2012 10:56



Montpellier... c'est agréable en toute saison mais les meilleures sont printemps, été et automne. L'hiver manque de neige à mon goût (elle est rare).


J'ai vu que tu étais photographe, tes photos sont superbes. Les miennes sont des cacas de mouche à côté. Mais je ne suis pas pro et je me pardonne !!



patriarch 08/01/2012 16:57


Un proche du Roi de France...... c'est sûr... Tu sais notre précidant a des cardes du corps, pour l'extérieur et l'intérieur... C'est ce que n'avait pas César....Même son fils adoptif lui a
planté un dard.... Bises et belle fin de journée

Bé@ 10/01/2012 10:49



Je me demande comment César traitait son fils. Peut-être le sujet d'un prochain article...


Profite-bien de ta journée.



Labaronne 08/01/2012 16:05


Béa, si tu n'existais pas.....je trouve formidable de se poser de telles questions dans de telles conditions - mais ce n'est que du positif et ton article est très intéressant et repose encore
une fois le problème de la disparition volontaire ou non d'éléments nous permettant de comprendre le sens de ces actes - bonne fin de journée - poutous

Bé@ 10/01/2012 10:49



Une douche, ça raffraichit les idée. Ca peut aussi en donner...


La question est aussi sur la compréhension des événements et sur la réponse de la justice.


Poutous aussi.



Jj 08/01/2012 15:43


Ravaillac, comme Lee Harvey Oswald, n'ont été que les exécutants d'un complot !


 


Il est certain que l'on brode beaucoup autour de cette histoire pour lui faire porter le chapeau, mais quand on lit l'histoire, ou lorsque l'on voit les belles reconstitutions historiques à la
télévision, il est quand même étonnant que le parcours du roi, qui en principe n'avait pas à sortir de son palais ce jour là, se trouve à prendre une route inhabituelle, que celle-ci soit
encombrée par une charrette en travers de la route ce qui a permis à François Ravaillac d'exécuter ce qui lui a été demandé.


 


Dans le film "les Tudors" qui relate la vie fascinante d'Henri VIII il est intéressant de voir une similitude dans un épisode où un homme empoisonne des personnes d'église pour subvenir
finalement aux besoins de sa famille. La pauvreté des certains membres de la population pouvaient par moment les pousser à de bien tristes égarements quitte à en perdre la vie !


 


Une chose m'étonne cependant dans ton récit ... : tu as souvent des questions existentielles comme cela au sortir de ta douche ? A quand la prochaine question ?


bonne journée,


Bises,


Jj (qui a remarqué quelques fautes de frappe dans ton texte)...

Bé@ 10/01/2012 10:47



Le complot, beaucoup y pensent. Mais nous n'avons jamais eu de preuves. Uniquement des soupçons. Oui, curieux ce changement d'intinéraire et la charrette en travers...



arx 08/01/2012 14:17


que dire de plus!!!! 

Bé@ 10/01/2012 10:46



Parle si tu as des mots plus forts que le silence ou garde le silence (je ne sais plus de qui s'est, mais ça le dit bien, non ?).


 



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.