Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Oct

Rencontre avec Boris Cyrulnik

Publié par Bé@  - Catégories :  #à lire - à voir

 

Samedi 25 octobre 2014

 

BORIS CYRULNIK sera à Montpellier pour dédicacer le deuxième tome de ses Mémoires.

 

boris2.jpg

 

Dans Sauve-toi, la vie t'appelle, le premier tome de ses Mémoires, publié en 2012 aux édtions Odile Jacob, le psychiatre, psychanaliste et éthologue Boris Cyrulnik racontait son enfance déchirée par la guerre et la façon dont il avait finalement réussi, malgré de multiples épreuves, à reprendre les rennes de son destin avec un grand positivisme.

 

Dans le deuxième tome, Les âmes blessées, Boris Cyrulnik nous raconte ses années d'internat à l'Hôpital Sainte-Anne et les grands bouleversements des services psychiatriques survenus après les événements de mai 1968. Pour quiconque s'intéresse à l'âme humaine et/ou à l'histoire de la psychiatrie, c'est un ouvrage à ne pas laisser de côté.

 

15h30 - 16h30 : Dédicace des Ames blessées à la librairie Sauramps du Triangle (Ecusson, centre ville).

17 h : Rencontre de l'auteur à la Médiathèque centrale Emile Zola (218 bd. de l'Aéroport, proche de la piscine).

 

Ci-dessous : une video de YouTube sur une conférence très intéressante de Boris Cyrulnik sur la "mémoire traumatique" :

 

 

Extrait de l'intervention (novembre 2012) :

 

"Quand on a eu un traumatisme, la mémoire est déchirée. C'est à dire qu'on se fait une représentation de soi qui est déchirée. La mémoire du traumatisme c'est ce que Anna Freud disait pour définir le trauma, qui est le coup, et le traumatisme, qui est la représentation du coup. Et là, nous, êtres humains, on peut souffrir deux fois. Les animaux souffrent une fois : ils ont mal, ils crient, ils s'enfuient*. Nous, on peut souffrir une première fois du coup et une deuxième fois de la représentation du coup. Pourquoi il m'a dit ça, pourquoi elle m'a fait ça ? Pourquoi ? Donc, cette représentation nous fait mal, parfois plus que le coup. Parce que des coups, on en a tous reçu : on s'est tous cassé la jambe, on s'est tous cogné contre le frigidaire, on a tous eu mal et puis voilà, c'est un coup. Le traumatisme, c'est la représentation du coup : "Je ne m'en remettrai jamais", "Pourquoi moi ?", "Qu'est-ce que je lui ai fait ?"... et là on entretient une deuxième, une autre forme de souffrance qui altère notre mémoire."

 

* Notez que je n'adhère personnellement pas à cette façon de simplifier la souffrance animale; je suis pour ma part persuadée, bien que ne pouvant apporter des preuves scientifiques pour justifier ce point de vue, que les animaux peuvent eux aussi souffrir de la représentation du coup, notamment en cas d'abandon. La mémoire traumatique, à mon avis, appartient à toutes les espèces. Cette divergence de vue ne m'empêche pas de tenir Boris Cyrulnik en très haute estime et de rester admirative de son travail de recherche et de partage des connaissances sur l'âme humaine.

 

Sa position concernant la gestation pour autrui (GPA) dont il est fort question en ce moment : il est persuadé en premier lieu des effets délétères sur la vie entière qu'aurait la séparation précoce d'avec la mère biologique et également parce que qu'un bébé né d'une mère ne l'ayant pas investi affectivement pendant sa grossesse aurait, selon lui, un retard de développemement à la naissance.

 

Ouvrages de Boris Cyrulnik (extrait de Wikipedia - liste non exhaustive) :


  • Mémoire de singe et paroles d'homme, éd. Hachette, 1983.
  • Sous le signe du lien, éd. Hachette, 1989.
  • La Naissance du sens, éd. Hachette, 1991.
  • Les Nourritures affectives, éd. Odile Jacob, 1993.
  • De la parole comme d'une molécule, avec Émile Noël, éd. Seuil, 1995.
  • L'Ensorcellement du monde, éd. Odile Jacob, 1997.
  • La Naissance du sens Hachette Littérature (1998)
traduction anglaise : The Dawn of Meaning
  • Un merveilleux malheur, éd. Odile Jacob, 1999 ; réédition 2002. 
  • Dialogue sur la nature humaine, avec Edgar Morin, éd. de l'Aube, 2000.
  • Les Vilains Petits Canards, éd. Odile Jacob, 2001, son best seller avec plus de 500 000 exemplaires vendus.
  • L'Homme, la Science et la Société, éd. de l'Aube, 2003.
  • Le Murmure des fantômes, éd. Odile Jacob, 2003 ; éd. Odile Jacob poches, 2005.
Traduction anglaise : The Whispering of Ghosts: Trauma and Resilience (2005)
  • Parler d'amour au bord du gouffre, éd. Odile Jacob, 2004.
Traduction anglaise : Talking of Love on the Edge of a Precipice (2007)
  • La Petite Sirène de Copenhague, éd. de l'Aube, 2005.
  • De chair et d'âme, éd. Odile Jacob, 2006.
  • Autobiographie d'un épouvantail, éd. Odile Jacob, 2008, prix Renaudot de l'essai, 2008.
  • Je me souviens…, éd. L'Esprit du temps, coll. « Textes essentiels », 2009 (éd. Odile Jacob poches, 2010).
  • Mourir de dire : La honte, éd. Odile Jacob, 2010.
  • Quand un enfant se donne « la mort », éd. Odile Jacob, 2011.
  • Sauve-toi, la vie t'appelle, éd. Odile Jacob, 2012.

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.