Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Aug

Statine, kesako ?

Publié par Béa  - Catégories :  #Santé

C'est le grand truc à la mode outre Manche, chez nos amis les Gibis : les STATINES. De quoi s'agit-il ?

 

1) De statistiques en partie aléatoires selon une nouvelle théorie d'Andrew Whitelaw ?

2) D'un médicament vendu sans ordonnance dans les fast-foods pour brûler les graisses des hamburgers ?

3) De molécules restant en suspension dans certains milieux et certaines conditions, dont on peut extraire un reconstituant collagénique ?

4) De pâte à tartiner pour le petit déjeuner, qui permet de ne pas manger le restant de la journée ?

 

Réponse :

 

Vous avez gagné si vous avez répondu OK à la seconde proposition. En effet, les STATINES limitent, selon des études récentes, le développement des mauvaises graisses et donc le mauvais cholestérol. La proposition d'une équipe de chercheurs en cardiologie de l'Imperial College de Londres : mettre des sachets de statine à disposition des consommateurs dans les fast-foods, tout comme le sont le ketchup ou le sel, moyennant un prix ridicule. On peut imaginer que la -longue- liste des effets indésirable se nichera derrière sur un set de table recouvert de bons gros hamburgers et de frites bien grasses à souhait. Le lien sur la photo ci-dessous est parlant (sans rapport avec la photo elle-même) :

 junk-burger.jpg

Les Statines sont des hypolipidémiants (réducteurs de graisse). On les classe parmi les inhibiteurs de la HMG-Co1 reductase. On les utilise médicalement pour faire baisser le taux de mauvais cholestérol des personnes à gros risque cardiovasculaire.

Parmi les 6 types de Statines connues, la cérivastatine (1998) a été retirée du marché en 2001 - soit 3 ans après son entrée sur le marché - à cause de ses effets secondaires graves, dont plusieurs décès, en particulier lorsqu'elle était associée à des fibrates. La plus récente (2003) est la rosuvastatine.

 

Selon l'encylopédie en ligne Wikipedia : "Il existe de nombreuses études concernant l'efficacité (ou l'inefficacité) de l'une ou l'autre des statines sur un ou plusieurs paramètres. Il n'est actuellement pas complètement clair si l'éventuelle diminution du risque vasculaire est un effet de « classe » (toutes les statines seraient équivalentes), ou si chaque molécule a un effet propre qui peut donc différer dans son efficacité. De même, la liaison entre la baisse du cholestérol dans le sang et la diminution de la morbidité cardio-vasculaire n'est pas clairement établie. Quand cette dernière est observable, chez les preneurs de statines, elle apparait même chez ceux qui ont un cholestérol normal. Enfin, les personnes victimes d'une crise cardiaque peuvent avoir un taux normal (ou bas) de cholestérol, ce qui est visible après autopsie."

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.