Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Sep

Toc, toc, toc ! Qui est là ?

Publié par Bé@  - Catégories :  #Humour

- Toc, toc, toc !

- Qui est là ?

 

 

porte-v3.jpg

 

- C'est l'facteur !

 

porte-v2-copie-1.jpg

 

- Toc, toc, toc !

- Qui est là ?

- Hélène et Ludivine !

- Hélène et Ludivine qui ?

- Hélène et Ludivine enfant, chantons tous son avènement !

 

- Toc, toc, toc !

- Qui est là ?

- C'est Orange !

- Orange qui ?

- Orange ta chambre tout de suite !


- Toc, toc, toc !

- Qui est là ?

- C'est Jean-Louis !

- Jean-Louis qui ?

- Jean-Louis dirais les mots bleus, les mots qu'on dit avec les yeux !

 

- Toc, toc, toc !

- Qui est là ?

- C'est Martine !

- Martine qui ?

- Martine Atin, l'empereur, sa femme et le p'tit prince !


- Toc, toc, toc !

- Qui est là ?

- C'est Jésus !

- Jésus qui ?

- Jésus venu te dire que je m'en vais !

 

Porter:

 

Here's a knocking indeed! If a man were porter of Hell Gate,

He should have old turning the key. Knock, knock, knock,

Knock! Who's there, i' th' name of Belzebub?.. Knock, Knock,

Knock! Who's there, i' th' other devil's name?

 

Macbeth, Acte 2, Scène 3 (1606)

 

Un magazine britannique rapportait en août 1936 que l'engouement pour les plaisanteries "knock knock" (toc toc toc) avait gagné l'Amérique. Quelques mois plus tard, une station radio anglaise lançait les "knock knock jokes" sur les ondes, avec un succès immédiat.

 

Bien que rien ne prouve précisément l'origine de ces plaisanteries, il est indubitable qu'elles doivent beaucoup à la scène du Portier (Porter) dans Macbeth citée plus haut, pièce que William Shakespeare avait écrite en s'inspirant de la biographie du roi des Pictes qui régna en Ecosse au XIe siècle. Le personnage fantasque du portier devait ouvrir la porte du chateau de Macbeth dans lequel ce dernier venait de trucider le roi d'Ecosse. Dans la scène précédente, Macbeth et son épouse viennent d'accomplir leur geste funeste et le son à la porte épouvante le couple de conspirateurs, cristallisant leur sentiment de culpabilité. La plaisanterie du portier en référence à la porte de l'enfer prend alors une résonnance particulière.

 

- Knock, knock!

- Who's there?

- Canoe!

- Canoe who?

- Canoe help me with my homework?

 

- Knock, knock!

- Who's there?

- Mary!

- Mary who?

- Mary Christmas!

 

- Knock, knock!

- Who's there?

- Iva!

- Iva who?

- Iva sore hand from knocking!

 

- Knock, knock!

- Who's there?

- Harry!

- Harry who?

- Harry up, it's cold out there!

 

 

Photos : Août 2014, rue Marioge, Montpellier.

 

 

Commenter cet article

mounic 01/09/2014 21:23


trop marrant! le "marteau" de porte, représentant une main, est le même que celui de la maison voisine à celle où je suis née! j'adorais ce truc, et parfois, juste pour jouer, je le soulevais, en
partant pour l'école! .... Ce qui mettait en rage la mémé qui vivait derrière cette porte...Mais il y a prescription! c'est si loin tout ça! bisous ma belle!

Dr WO 01/09/2014 15:46


L'avantage d'être un peu frappé


Dr WO

zaza 01/09/2014 10:55


Un délire à la Béa, j'adore... Bises et bon lundi. ZAZA

Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.