Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jul

Les Nabis

Publié par Béa  - Catégories :  #Arts

A l'occasion de l'exposition "DE GAUGUIN AUX NABIS - Le droit de tout oser" au MUSEE DE LODEVE (34), qui se tient en ce moment et jusqu'au 14 novembre 2010,

 

il m'a semblé important d'ouvrir un petit memo sur les NABIS. A ma façon.

 

Commençons par une date : 1888. Joli nombre. Et qui plaît aux Japonais, eux qui vénèrent le chiffre 8. C'est justement le 1er mai 1888 que paraît, sous la direction du japoniste SAMUEL BING, le 1er numéro de "Le Japon Artistique - Documents d'Art et d'Industrie" :

Couverture du N°1 de Le Japon artistique

Pendant ce temps, à l'ACADEMIE JULIAN, certains élèves un peu dissipés s'éloignent, après les Impressionnistes, du courant académique.  (Ci-dessous : "L'Académie Julian", d'après Marie Bashkirtsheff - 1881).

L'Académie (Passage des Panoramas, puis 31 rue du Dragon et 51 rue Vivienne) était une alternative à l'Ecole des Beaux-Arts en ce qu'elle permettait, contrairement à celle-ci, aux femmes (dès 1880) et aux étrangers de s'inscrire; elle ouvrait également ses portes aux amateurs. Pas mal d'indiscipline à l'Académie Julian. Les élèves sont très autonomes et certains font scandale dans le Paris de fin de siecle.

 

L'un des élèves, PAUL SERUSIER, a rencontré, en 1888, à PONT-AVEN, PAUL GAUGUIN.

Gauguin vision du sermon.jpg

Pont-Aven, petite bourgade bretonne qui comptait dans les 800 âmes maxi en 1800, a vu l'arrivée, après 1870, de ses premiers touristes, grâce au chemin de fer qui arrive jusque là. Et les peintres adorent ce coin de campagne reculé, avec ses traditions et sa langue uniques, ses centaines de chapelles celtiques, ses danses, son Chouchen, ses crèpes... Ses galettes... 

 

Et Paul Gauguin, qui aime y séjourner, présente ses toiles si fiévreusement anti-conformistes dans leur thèmes et leur traitement que, forcément, il fait parler de lui. En 1888, c'est sous sa direction que Sérusier peint la fameuse toile à l'origine de bien des discussions avec ses collègues de l'Académie Julian, "LE TALISMAN".

On en parle, on en parle, de ce tableau. Et un petit groupe d'amis peintres de l'Académie Julian finit par se souder autour d'une façon d'appréhender l'Art, après s'être beaucoup questionné sur son rôle sacré.

 

A cette joyeuse équipe de non conformistes, un de ses membres fin penseur, AUGUSTE CAZALIS (le "Nabi ben Kallyre"), donne le nom de NABIS, mot hébreu qui désigne les "Intellectuels" et/ou "Spirituels"  (certains emploient même le terme de "Prophètes").

Ils font parler d'eux. On dit qu'ils vouent un culte à ORPHEE (qui a échoué à ramener son épouse des Enfers). En tout cas, ils aiment discuter d'ésothérisme, de la Kabbale, d'anciens textes sur la mythologie grecque.

 

Sous l'impulsion de Gauguin, les NABIS dépoussièrent l'académisme, n'hésitant pas à utiliser des couleurs franches, exagérant ce qu'ils voient, en y mêlant symbolique et aspect pur déco. A l'instar de Gauguin ils libèrent la couleur de l'objet. Ils préfigurent l'Art Déco, qui viendra quelques années plus tard.

 

Les NABIS s'imprègnent d'influences nouvelles et parfois orientalistes, telles l'ORPHISEME, l'ESOTHERISME ou la THEOSOPHIE. Cette dernière se rapporte à l'idée que toutes les religions sont des projections et des tentatives afin de connaître "Le Divin", et que chacune des religions possède, par conséquent, une partie de la vérité (ce qui fait penser à la Secte du MANDAROM, je trouve). A la fin du siècle - XIXe, bien sûr - , le groupe s'éparpille et fait déjà moins jaser.

"L'Art, c'est l'arrêt du temps". Pierre Bonnard, dit "Le Nabi très japonard".

Nabi Landscape

Paul Ranson, (le Nabi plus japonard que le Nabi japonard) : "Paysage".

Une toile de Maurice Denis (le "Nabi aux belles icônes), saturée, qui préfigue de Staël.

 Woman Darning

Edouard Vuillard (le "Nabi zouave") : "Femme reprisant".

Henri-Gabriel Ibels (le "Nabi journaliste") : Autoportrait. Ibels créera le journal "Le Sifflet" pour défendre Dreyfus.

 

fc2d4838f04d4997707fc735ee08146c.jpg

"Deux bretonnes au Pouldu", de Jan Verkade (le "Nabi obeliscal").

 

 

Tire-bouchon du peintre-designer Mogen Ballin, (le "Nabi danois").

Georges Lacombe (le "Nabi sculpteur") : "Falaises à Camaret".

J�zsef Rippl-R�nai, Portrait of Woman with a Hat

Jozsef Rippl-Ronai (le "Nabi hongrois") : "Femme au chapeau".

Félix Valloton (le "Nabi étranger") : "L'enlèvement d'Europe".

C'était le dernier de ma liste.

 

Commenter cet article

Caro 18/12/2011 18:51


merci pour ce voyage à travers ce courant de peinture très riche; je connaissais quelques peintures de Bonnard mais pas celles des autres. Elles sont chouettes, quelles couleurs vives ! quelles
énergies !

Bé@ 20/12/2011 15:49



Ce fut un plaisir. Oui, les couleurs sont intenses. Cela m'a sauté aux yeux lors de ma visite à l'expo. J'espère que vous aurez l'occasion d'en voir vous aussi de plus près.


Bonne soirée et bonnes fêtes de fin d'année.
Béa



isdael 19/07/2010 12:21



ENTRE L'OPERETTE ;  LE POULET ; LES PEINTURES ; JE VIENS DE PASSER UN SUPER MOMENT AVEC TOI.   MERCI DE TA VISITE SUR MON BLOG BIG BISOUS CANICULAIRES DE
CERET






Béa 20/07/2010 09:15






Je ne connais pas Céret. Ce doit être très joli. J'ai trouvé ce cliché d'une cascade du coin qui a l'air bien raffraichissant(e). Merci pour les fleurs et bonne continuation. Je continuerai de
passer par chez toi.


Bé@



virjaja 17/07/2010 12:15



maheureusement on est rentrés en Gironde....et ça me manque déja!!! 20 ans que je n'étais pas allée a Montpellier... gros bisous Béa. cathy



Béa 20/07/2010 09:10






Ca, c'est un paysage près du Pont du Diable. C'est vrai que le coin est coloré et avec du relief par-ci, par-là. Mais la Gironde a aussi son charme. Surtout dans la bouteille !



Mikael2012 11/07/2010 22:18



C'est plein de jolis tableaux et intéressant ton papier, franchement.


Pour ce qui est de la Théosophie : oui, l'idée générale de base est celle-là, mais je ne suis pas sur qu'on puisse faire un raprochement avec le Mandarom (que je connais très mal il est vrai).


Ceci dit il faut distinguer la "Théosophie" en tant que démarche des "groupes théosophiques" dont certaines sont de louables tentatives de recherche intérieure et d'autres bien plus malsaines...


Bonne soirée



Béa 20/07/2010 09:02



Merci, Mickael. Bien sûr, la démarche théosophique est intéressante et ses fondements sont réalistes. Toute bonne idée peut
être captée par des mouvements ou personnalités dont le but est le pouvoir sur les autres. Bonne semaine.



pierma 11/07/2010 17:53



Tout d'abord,merci de tous les commentaires disposés auprès des branches de l'arbre de mon blog...


Dimanche,nous sommes allés à Giverny ,visiter les jardins ,la maison de Monet.Son musée consacré  au impréssionnants impressionnistes...


Il y avait dans la maison dignement conservée ,une superbe collection d'estampes Japonaises.Je retrouve dans ton blog,Béa, cette Béatitude devant les belles choses de l'esprit que sont les arts
palpables,saisissants,saisissables...


J'ai consulté tes albums photo...Nous ne sommes pas tellement loin l'un de l'autre.


Au fait ou es- tu (à proximativement) dans le 58.Ma compagne qui m'accompagne est à dix km de Nevers.


au fait :les KOICETI sont dures à trouver mais c'est un jeu marrant auquel je ne suis pas insensible.


A bientôt.pierma


 



Béa 11/07/2010 20:47






Merci à toi pour ce long et gentil com. Giverny me fait rêver; je n'y ai jamais mis les pieds - c'est une erreur à réparer bientôt. Tu nous feras sûrement une présentation... Toi aussi, je vois
que tu apprécies ces moments qu'attrapent nos sens en éveil, ces instants de joie intense à la vue ou au senti du beau, du goûteux, du tendre ou du mordant.


Si pour toi 500 km ce n'est pas loin, alors non, nous ne sommes pas loin. C'est à Montpellier que j'ai jeté l'ancre (mais pas l'encre depuis que je me lance dansla calligraphie chinoise).
Dis-donc, mais vous habitez tous les deux dans un coin bien sympatique, avec Pouilly et Sancerre pas très loin. J'espère que vous aimez le vin (blanc).


Bonne soirée.


Bé@



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.