Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jun

La Mesnie Hannequin

Publié par Bé@  - Catégories :  #Divers

Qui n'a pas entendu parler de cette sombre légende du Moyen-Age ?

La mesnie (maisonnée) Hennequin, ou menée Hennequin, ou encore "Chasse sauvage", c'est le monde de l'au-delà qui fait irruption dans le nôtre pour révéler un destin funeste.

La mesnie Hennequin se rencontrait la nuit et entraînait, ou menaçait d'entraîner avec elle celui qu'elle avait croisé. Elle l'entraînait soit par violence, soit par fascination; il est dit par quelques contrées du nord que celui a croisé la Mesnie Hennequin est à jamais nostalgique des belles musiques qu'il a entendues. 
Mais, dans la majorité des cas, la musique est un tintamarre démentiel et la mesnie un cortège de fantômes ou une chasse sauvage qui passe à toute allure au-dessus des têtes. C'est donc une sorte d'enfer en déplacement, qui serait situé dans les airs au lieu d'être situé sous terre. Une cavalcade qui se transforme en orage, en somme, un orage où ne peuvent se dissocier mort, pouvoir et déplacement.

Autrefois, les pouvoirs du seigneurs d'un village étaient liés à l'idée de déplacement puisque résidant ici un jour et là un autre, selon les besoins ou au gré des saisons. Ce n'est qu'épisodiquement qu'il se rendait, accompagné d'un grand cortège, en son fief. Et c'est alors que les ennuis commençaient : appropriations de richesses, chasses traversant les champs, jugements et exécutions, car lui seul avait droit de haute justice, c'est à dire de prononcer la peine de mort. D'où l'image liant la peine de mort et les exécutions aux déplacements géographiques de la personne ayant le pouvoir de ces exécutions.
On raconte que la guerre de 1870 fut annoncée par des bruits dans l'air, au dessus des têtes, des coups de canon et de voix vociférant des ordres.

Pas très loin de chez moi, raconte "Wicca Pierre Sorcière", passe une « Grimlingweg » c’est à dire un chemin emprunté par la Chasse Sauvage. Cette chasse sauvage est connue dans tout l’occident, elle fait partie de la mémoire archaïque européenne. On se la représente sous la forme d’une armée de morts, ou un cortège de revenants, à la tête de laquelle se trouvent différents personnages mythiques comme Hellequin, Odin, Charlemagne ou Arthur.

mesnie-hannequin.jpg

Cette troupe de guerriers célestes et nocturnes fait partie de la plus vieille mythologie européenne. On a fait de ces chasseurs imaginaires des revenants qui traversent le ciel certaines nuits en hurlant au son d’étranges musiques, et malheur à celui qui les croise.

Tout au long du moyen-âge on raconte qu’un tel a disparu parce qu’il a croisé de nuit la Mesnie Hennequin et qu’il a été entraîné soit par la violence, soit  par la fascination. Parfois on ne revoyait plus jamais l’imprudent et parfois on le retrouvait pendu (on se souvient qu’Odin s’est pendu à l’arbre du Monde) à proximité de l’endroit où il a rencontré la Mesnie.

Dans un manuscrit du XIIème siècle on décrit ainsi cette Mesnie : « Un grand nombre de personnes ont vu et entendu les chasseurs. Les chasseurs étaient noirs, grands et répugnants et leurs chiens étaient sales et tous noirs avec de grands yeux. Ils chevauchaient des chevaux noirs…La nuit, les moines les ont entendus souffler dans leurs cornes. Des hommes dignes de confiance les ont vus la nuit et ont affirmé qu’il y avait bien vingt ou trente  personnes qui soufflaient dans leur corne ». Ce qui fait vraiment penser aux ravages provoqués par les chasses seigneuriales.

Mais l'origine de la légende remonterait à la chanson de geste "Poème du Comte Hernequin" aujourd'hui perdue et qui contait les aventures d'un certain Hernequin, comte de Boulogne, qui, au IXe siècle, avait combattu les vikings. Selon Gaston Raynaud,  c'est dans cette histoire que serait cristallisée, sous la forme de la Mesnie Hellequin, un des thèmes les plus mystérieux du folklore médiéval, et qui par des chemins inattendus aurait aussi été à l'origine de personnage de la Commedia dell'arte, Arlequin.  

Cette tradition porte différents noms selon les pays et représentait probablement, à son origine, l'hiver faisant place à l'été. Ce mythe fut peu à peu transformé et adopté par la religion. Le paganisme des peuples germaniques en a fait en Suède la Chevauchée des Dieux et dans le nord de l'Allemagne la Chasse de Wuotan, le dieu de la guerre.

Avec le christianisme, la tradition de la Mesnie furieuse se modifie : elle se personnifie tout d'abord dans certains personnages bibliques (le Chariot de David en Bretagne, la Chasse d'Holopherne en Franche-Comté, la Chasse Macchabée dans le Blaisois, puis dans les héros plus ou moins légendaires de l'épopée (la Chasse du roi Arthur en Bretagne, le Carrasse du roi Hugon en Touraine. Puis elle s'identifie avec des personnages historiques tels que Jean de Hackelnberg, duc de Brunswick, qui, bien que vivant au XVIe siècle, est devenu en Saxe et en Westphalie, sous un nom légèrement changé, le type du chasseur noir. Enfin, comme dans la plupart des provinces de France, elle perd tout caractère personnel pour s'appeler la Chasse gallerie dans le Poitou, la Grande chasse en Lorraine, la Chasse sauvage dans les Alpes, la Chasse briguet en Touraine et le Grand veneur dans la forêt de Fontainebleau. Par contre, la Chasse Hennequin en Normandie et les formes altérées de Marie Hennequin dans les Vosges et d'Arlequin en Champagne rappellent encore aujourd'hui la Mesnie Hellequin du Moyen âge.

Bibliographie : voir lien  http://www.cosmovisions.com/textHernequin.htm

Commenter cet article

biker06 09/06/2011 07:17



hello Bea





Bisous


@ + Pat



Bé@ 09/06/2011 10:43



Mmmh... Oranges et citrons de Menton, pastèque, cerises, tout ça avec de jolies fleurs, tu me gâtes, je n'ai pas l'habitude de telles agapes. Merci.


Profite bien de ton jeudi.



Norbert794 08/06/2011 23:41



Bonsoir, merci de ta visite et de tes coms... Passe quand tu veux, la porte est toujours ouverte... Amitiés...



Bé@ 09/06/2011 10:41



Ca m'a fait très plaisir de passer prendre un bol d'air de par chez toi et j'y retournerai. Contente également que tu passes par ici.


A très bientôt, Norbert.



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.