Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jan

Histologie

Publié par Bé@  - Catégories :  #Sciences

 

Comme vous vous y attendiez, je passe du coq à l'âne. D'un poème d'Edith Azam à un survol de l'histologie.

 

L'histologie, kezako ?

 

Le terme "histologie" vient du grec "histos", qui signifie "tissu" et "logos", qui veut dire "discours" ou "science de". Cette science comprend l'étude des tissus aussi bien végétaux qu'animaux. Depuis une quarantaine d'annes, le terme englobe l'étude microscopique, qu'elle soit tissulaire ou cellulaire (voir l'article sur la cytologie) ou organique. Elle embrasse tout autant le fonctionnement que la structure, fournissant une structure de base pour l'étude de la physiologie.

 

 

histologie001.jpgExtrait de "Histologie" de T.S. et C.R. Leeson, Masson & Cie, 1971

Ne dirait-on pas un plan de quartier de "Wisteria Lane" ?

 

Les liens entre structures et fonctions expliquent sans doute pourquoi l'histologie est un sujet aussi passionnant. De la structure, on peut déduire beaucoup sur la fonction et inversement. Bien que la microscopie électronique, qui a permis bien des avancées, ait débuté vers les années 1930, son utilisation ne s'est étendue aux travaux biologiques qu'aux environs de 1940 et surtout à partir de 1950, depuis que les coupes fines sont devenues des méthodes de routine.

 

La microscopie date du XVIIe siècle, époque où Robert Hooke et Marcello Malpighi étudiaient les premières structures au moyen de simples loupes. C'est au début du XIXe siècle que le microscope se développa de façon notable. Robert Brow (1831) découvrit le noyau, Shleiden (1838) et Schwann (1839) énoncèrent la "théorie cellulaire". En 1841, Henlé publia le premier traité d'histologie humaine. Virchow (1863) décrivit le corps humain comme "un état cellulaire" et commença la classification des différents types de cellules.

 

Plusieurs types de microscopes sont utilisés : à contraste de phase, interférentiel, à fond noir, à ultra-violet, à rayon-X, électronique. Il faut préparer les tissus, le plus souvent vivants, en les fixant et en les colorant. Le montage permet d'oter l'excès de colorant par lavage à l'eau ou à l'alcool. Puis la coupe est passée dans un agent éclaircissant et égouttée. On place sur celle-ci une goute d'un milieu de montage, tel le baume du Canada, qui a un indice de réfraction égal à celui du verre. Vient alors l'observation. Pour augmenter la visibilité de lecture de certaines cellules libres incolores, on utilise, par exemple, le microscope à contraste de phase.

 

Un jour où je chinais sur le marché, j'ai trouvé un ouvrage : "Histologie", de T.S. et C.R. Leeson, Masson & Cie, 1971. Je l'ai feuilleté et j'ai été emballée tellement le livre contenait d'information sur les tissus et les organes, ainsi qu'un nombre incroyable de microphotos (toutes en noir et blanc). Je me suis dit que j'allais peut-être enfin comprendre les fonctionnements intratissulaires et intracellulaires. Inutile de vous dire que je n'en ai lu qu'une petite partie car l'ouvrage est assez pointu. Je choisis un chapitre de temps en temps : "Cellules basophiles, hormones de croissance, plasma, lymphe, durée de vie des cellules sanguines, synapse, canaux excréteurs, placenta... le choix est immense. Si la compréhension micro-anatomique vous intéresse, je pense que cet ouvrage, bien que n'étant pas récent, est un incontournable car il est précis et bien organisé.

 

J'aurais bien posté l'extrait sur la synapse, mais il est trop long pour ce petit billet. Le but de celui-ci est simplement de vous titiller afin que vous recherchiez par vous-mêmes, si vous avez, comme moi, l'intérêt baladeur.

 

Commenter cet article

Jacquart 12/01/2012 10:59


Merci pour la découverte ! C'est intéressant.

Jj 11/01/2012 18:48


J'en ai "bouffé" pendant quelques années avant d'être infirmier ! Je trouvais ça indigeste et au final c'était pationnant !


Bonne journée,


Jj

Bé@ 11/01/2012 19:36



Au début, c'est comme tout, on s'en fait une montagne. Je dis ça, mais je m'en fais TOUJOURS une montagne. Lorsque j'aurai fini le livre, je ferai un autre article car j'aurai sûrement découvert
quelque chose d'intéressant. Je suis épatée que tu connaisses tout ça.



Dr WO 11/01/2012 17:53


Il me semble que Malpighi utlisait déjà le microscope et non une loupe. Ceux qui doutaient de ce qu'il avait découvert disaient que c'était le microcope qui créait de fausses images et il a du
passer devant les autorités ecclésiastiques.


Dr WO


 

Bé@ 11/01/2012 19:33



Tu as raison, il a utilisé le microscope après avoir utilisé la loupe. Il y a toujours eu des personnes haut placées pour douter des avancées de la science et les écclésiastiques étaient bien
pratiques pour réfuter de façon radicale les progrès.


A présent, ce ne sont plus les écclésiastiques que l'on utilise, mais des autorités médicales dans le cas d'avancées du même nom. Surtout celles ayant un lien avec des producteurs de médicaments
qui ne veulent surtout pas risquer d'être écartés un tant soit peu du marché disons fructueux.


Je me répète, moi ?



biker06 11/01/2012 14:43


hello bea


a l'epoque aussi je chinais sur les brocantes pour trouver la perle rare en vintage camera ... Mais cela devient difficile de nos jours , ou alors la simple box vaut une fortune.


bisous


pat

Bé@ 11/01/2012 19:18



Hello, biker Pat


Je sais que tu es collectionneur. Et avec quelle collection !


Sais-tu s'il existe un magasin, en ligne ou non, qui soit spécialisé dans les objets du spectacle ?


Bisous



Archives

À propos

Loisirs, culture, santé, bien-être, arts, science, fun, quizz, cuisine, photos... Un joyeux melting pot perso.